À une ennuyée, de Jules Canonge (1869)

À une ennuyée.

Recueil : Varia (1869)

Tout n'est pour vous qu'amusement ;
Dans votre folle indifférence
Vous vous jouez d'un sentiment
Comme un enfant du cerf-volant qu'il lance ;
Tout n'est pour vous qu'amusement.

L'art dans vos mains n'est qu'un hochet
Vous en prenez la poésie
Et, pour vous, il devient l'objet
D'un goût ? oh ! non, mais d'une fantaisie ;
L'art dans vos mains n'est qu'un hochet.

La vertu même est passe-temps ;
Ce qu'on en dit, ce qu'un en pense
Peut occuper quelques instants
D'une inquiète et frivole existence ;
La vertu même est passe-temps.

Tout n'est pour vous qu'amusement...
Ce qui risque de ne point l'être,
C'est quand chacun saura comment
Le bien qu'en vous, Madame, on voit paraître
N'est que trompeur amusement.


Jules Canonge.