Aux amis de l'idéal, de Évariste Boulay-Paty (1851)

Aux amis de l'idéal.

Recueil : Sonnets (1851)

Nourrissez-vous des œuvres des poètes,
Vous qui vivez de parfums et de chants ;
Aimez, aimez, heureux de vos penchants,
L'odeur des lis, la voix des alouettes ;

Et reposez vos ailes inquiètes,
Lasses du monde, où sont tant de méchants,
Beaux papillons, sur les boutons des champs,
Loin des cités bruyantes mais muettes.

Tout, hors le cœur, n'est que stérilité :
Ce qu'un esprit, ce qu'un siècle proclame,
Un autre siècle, un autre esprit le blâme ;

Le sentiment a seul la fixité ;
Et l'idéal et les rêves de l'âme
Sont bien plus vrais que la réalité.


Évariste Boulay-Paty.