Le baiser de l'amour, de Pierquin de Gembloux

Le baiser.

Recueil : Nouvelles poésies (1829)

Ah ! viens, disais-je, ô mon amie,
Viens me donner un doux baiser !
À l'instant ta bouche jolie
Sur la mienne vint se placer ;
Mais tel on fuit la couleuvre perfide
Que le pied viendrait de presser,
Ainsi, Néris, tu fuis ma lèvre aride,
Cruelle ! est-ce donc là donner un doux baiser...?
Ce n'est que le désir qui m'en rend plus avide,
Et c'est doubler ce feu dont tu sus m'embraser.
Un seul baiser ? un seul pour ma vive tendresse !
Crois-tu d'un seul baiser apaiser mon ivresse ?
Le baiser n'est toujours
Que promesse d'amours !


Claude-Charles Pierquin de Gembloux