Le bonheur d'être heureux, de Henri-Frédéric Amiel

Le bonheur d'être heureux.

Recueil : Journal intime, le 3 avril 1873

S'oublier pour autrui, travailler à sa joie
Et faire son bonheur de le savoir heureux ;
Victime résignée et volontaire proie
Pour les plus grands ingrats être plus généreux ;

Sans se lasser jamais aux secrètes blessures,
Aux crève-cœurs, aux dénis, aux affronts, aux chagrins
Opposer le pardon, répondre à ses morsures
En dérobant ses pleurs sous les bienfaits sereins

Renvoyer aux méchants en miel leur amertume,
Retourner en bontés, aux oublieux, leurs torts
En dépit d'un penser qui tourmente ou consume
Rester doux aux vivants, pieux envers les morts,

Etouffer ses sanglots sous les saintes louanges,
Accepter sa croix même et l'éponge de fiel
C'est faire triompher l'âme et chanter les anges ;
C'est être sur la terre ambassadeur du ciel.



Henri-Frédéric Amiel