Le muguet de mai, de Antoine Spinelli (1802)

Le muguet de mai.

Recueil : Poésies (1802).

De mon frère le lys des bois
Je n'ai pas le touchant emblème ;
Mais le gazon connaît ma voix
Et la brise me dit : « Je t'aime ! »

J'embaume les lieux où je croîs,
Et la rosée à mon front blême
Met des perles, — comme les rois
N'en ont jamais à leur diadème.

Aux premiers chants du rossignol,
Je laisse pour vous courir sur le sol
Mes petites clochettes blanches,

Qui disent à l'enfant rêveur :
« Les bourgeons étoilent les branches,
Voici le retour du bonheur. »

De moi à toi, qui suis-je ?
Le joli muguet du premier mai !


Antoine Spinelli.
Télécharger le poème