Les papiers, de Jules Canonge (1869)

Les papiers.

Recueil : Varia (1869)

Ton doigt, léger d'abord, puis, timide et tremblant,
M'écrivait sur du papier blanc ;

Un beau matin, ce fut sous la teinte discrète
D'une enveloppe violette,

Que, dissertant sur l'âme et l'amour. . . du bon Dieu,
Tu scellas un fin papier bleu ;

Le soir, tu m'adressas bien ravissante chose,
(T'en souvient-il ?) sur papier rose !

Le lendemain, ton cœur jaloux avait souffert
Et je reçus du papier vert.

Puis, toi qu'on dit si douce et que l'on voit si bonne,
Tu me lanças un papier jaune !...

Et voilà qu'aujourd'hui, pour me mystifier,
Tu prends du papier d'écolier !

Ah ! pour qu'en ces couleurs j'ose ou veuille comprendre
C'est trop méchant ou c'est trop tendre !


Jules Canonge.