Les regrets, de Pierquin de Gembloux

Les regrets.

Recueil : Nouvelles poésies (1829)

Où sont-ils ces jours enchanteurs,
Où sont ces nuits délicieuses ?...
Tes cheveux, prestiges menteurs,
Aux retraites silencieuses
Un instant soulagent mon cœur :
Auprès de ta beauté qu'est-ce que l'espérance ?
Lorsque tu donnes le bonheur,
Je n'ai plus qu'amour et souffrance !
Je vois sourire et je me dis :
Je suis heureux de ma tristesse ;
Que je préfère mes soucis,
À cette ignorante allégresse !
Je chéris jusqu'au sombre effroi
Qui la nuit agite mes songes,
Et je maudirais les mensonges
Qui me calmeraient loin de toi !
Ma flamme est un orage : il brûle, il me dévore
Et cependant je ne veux pas,
Riche de tes vertus, heureux de tes appas,
Je ne veux pas mourir encore !


Claude-Charles Pierquin de Gembloux