Je meurs d'amour pour la petite Sylvie

Mourir d'amour.

Recueil : Poésies (1759)

Mon médecin chaque jour,
Sachant que je meurs d'amour
Pour la petite Sylvie,
Me dit que si je la vois
En un mois plus d'une fois,
II m'en coûtera la vie :

Je me suis mal ménagé,
Vivant au jour la journée ;
En quatre jours j'ai mangé
Les douze mois de l'année.



Denis Sanguin de Saint-Pavin.