Notre âme, de Évariste Boulay-Paty (1851)

Notre âme.

Recueil : Sonnets (1851)

Notre âme est un soleil qui resplendit en nous.
Flamboyante inconnue, à travers la prunelle
Elle darde l'éclat des feux qui sont en elle,
Vous éblouit, vous trouble en se fixant sur vous.

Elle éclôt nos pensers et les parfume tous,
Et mûrit dans nos cœurs, lumière solennelle,
Atome détaché de la flamme éternelle,
Les plus belles moissons et les fruits les plus doux.

Les nuages des sens parfois la découronnent,
Les brumeuses vapeurs du doute l'environnent,
Mais elle est toujours là sous ce brouillard humain ;

Et lorsqu'à l'horizon de la vie elle tombe,
Large et pâle au couchant, dans la nuit de la tombe,
C'est pour y préparer son brillant lendemain !


Évariste Boulay-Paty.