Peine de cœur, de Maxalexis (2002)

Peine de cœur.

Recueil : Poésies (2002)

Chut ! Mon chagrin, tais-toi un moment,
Une seconde seulement que je puisse reprendre mon souffle ;
Le cours de ma simple vie, meurtri que je suis !

À jamais je l'ai perdu, peut-être... Ô Seigneur !
Qu'il était difficile de lui dire « Adieu »
De laisser sa main quitter la mienne.
Je l'aime tellement que cela me blesse, me brise et m'écorche.

Chut ! Ma douleur ! Calme-toi, tais-toi juste là !
Ce soir ne laisse pas couler les larmes du bord de mes yeux.
Mon cœur implose et supplie de l'entendre
Entendre encore celui qu'il aime battre à son oreille.

Mon souffle expire puis se coupe dans ma poitrine.
Ma gorge crie des mots d'amour qu'elle ne connaissait pas hier encore :
« Attends ! Pas encore ! Reviens ! Reste ! Dis-moi que tu m'aimes !
Je t'en prie ! Prends moi dans tes bras ! Garde-moi ! Parle-moi !
Donne moi ton air qu'enfin je respire ! Je t'aime ! »

Chut ma peine ! mon âme meurtrie !
Bercez vous ce soir, enlacez-vous...
Mes larmes de mes yeux finissent par couler,
Inondent mes lèvres pleines de ces mots,
De ces mots jamais prononcés.


Maxalexis
Le droit d'auteur.