Pourquoi demain ?, de Jean-François Pellet (1828)

Pourquoi demain ?.

Recueil : Le barde des Vosges (1828)

Oh ! si des ans la fuite est prompte,
S'ils passent vite nos instants,
Si dans la vie à peine on compte
Quelques beaux jours, quelques printemps,
Lorsqu'en nos cœurs est même ivresse,
Qu'un même feu brûle en ton sein,
Réponds, ô ma jeune maîtresse,
Pourquoi demain ?

Hier, sous ce riant ombrage,
Jeune rose ornait le vallon,
Quand tout-à-coup, fils de l'Orage,
Accourt le fougueux Aquilon.
Ah ! si non moins passagers qu'elle,
Nos jours n'ont qu'un terme incertain,
Ah ! réponds-moi, ma toute belle,
Pourquoi demain ?

Comme toi, dans la fleur de l'âge,
Lise, plus fraîche qu'un printemps,
Disait aux bergers du village :
Demain, demain... il n'est pas temps.
Pleurez, Amours !... pâle colombe,
Lise a vu son dernier matin,
Et le pasteur lit sur sa tombe :
Pourquoi demain ?


Jean-François Pellet.