S'aimer bien plus que l'on ne croit

S'aimer très fort.

Recueil : Poésies (1759)

Quand d'un esprit doux et discret
Toujours l'un à l'autre on défère ;
Quand on se cherche sans affaire,
Et qu'ensemble on n'est point distrait ;

Quand on n'eut jamais de secret
Dont on se soit fait un mystère ;
Quand on ne cherche qu'à se plaire ;
Quand on se quitte avec regret ;

Quand, prenant plaisir à s'écrire,
On dit plus qu'on ne pense dire,
Et souvent moins qu'on ne voudroit :

Qu'appelez-vous cela, ma Belle ?
Entre nous deux, cela s'appelle :
S'aimer bien plus que l'on ne croit.



Denis Sanguin de Saint-Pavin.