Tu es belle ma mère, de Maurice Carême (1935)

Tu es belle ma mère.

Recueil : Ma mère (1935)

Tu es belle, ma mère,
Comme un pain de froment.
Et, dans tes yeux d'enfant,
Le monde tient à l'aise.

Ta chanson est pareille
Au bouleau argenté
Que le matin couronne
D'un murmure d'abeilles.

Tu sens bon la lavande,
La cannelle et le lait ;
Ton cœur candide et frais

Et l'automne est si doux
Autour de tes cheveux
Que les derniers coucous
Viennent te dire adieu.


Maurice Carême.
(1899 - 1978)