Émile Salomon Wilhelm Herzog, dit André Maurois (3)

Les meilleures citations de André Maurois :

La véritable amitié ne va guère sans la confidence.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
J'aime mieux être trahi par un faux ami qu'en décevoir un véritable.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Un amour qui va très bien, c'est-à-dire cahin-caha, c'est difficile, mais un amour qui ne va pas, c'est l'enfer.
André Maurois ; Climats (1936)
Il ne faut pas avoir de rancune, mais il faut attendre une bonne occasion pour se venger.
André Maurois ; Choses nues (1963)
À l'homme moyen, cinquante années de mariage suffisent à peine pour comprendre une seule femme.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Les femmes font et défont les carrières.
André Maurois ; Lettre ouverte à un jeune homme sur la conduite de la vie (1966)
Nous aimons la franchise de ceux qui, lorsqu'ils sont francs, disent qu'ils nous aiment tels que nous sommes.
André Maurois ; La conversation (1964)
Nous ne pouvons parler franchement de nos défauts qu'à ceux qui reconnaissent nos qualités.
André Maurois ; La conversation (1964)
Rien n'est moins libre que l'amour libre.
André Maurois ; Lettre ouverte à un jeune homme sur la conduite de la vie (1966)
Ce qui fait le succès du mariage, c'est qu'il combine le maximum de tentation avec le maximum de commodité.
André Maurois ; Nouveaux discours du Docteur O'Grady (1947)
Les femmes ont de l'intuition ; elles savent ne pas voir ce qui est déplaisant.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Les génies ont trois registres : observation, imagination, intuition.
André Maurois ; Olympio ou la vie de Victor Hugo (1954)
J'aime encore mieux être persécuteur que persécuté.
André Maurois ; Les silences du colonel Bramble (1918)
La force passe ; les haines qu'elle engendre sont permanentes.
André Maurois ; Histoire de la France (1947)
Les belles amitiés ne sont possibles que par des mélanges de sentiments.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Mieux vaut lire un beau livre cent fois que cent médiocres ouvrages une fois.
André Maurois ; Robert et Elizabeth Browning (1957)
Un chef vaut ce que vaut l'équipe : Qui s'entoure mal finit mal.
André Maurois ; Dialogue sur le commandement (1924)
L'amitié ne peut jamais être un commerce ; elle suppose le plus entier désintéressement. Mais il n'est pas toujours facile de déceler l'intérêt, car ceux qui sont habiles en ces commerces s'y prennent adroitement.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Jamais nous ne tiendrons pour un ami celui qui a commencé à nous rechercher au moment où nous pouvions lui rendre service, et qui nous a négligés, le service une fois rendu.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Tant que tu seras heureux, tu compteras beaucoup d'amis ; si les temps sont devenus menaçants, tu seras seul.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Souviens-toi de ne pas anticiper.
André Maurois ; Les œuvres complètes (1952)
Le cerveau est un organe de triage, qui ne laisse passer que les images utiles pour l'action.
André Maurois ; Études littéraires (1941)
Le Français moyen aime à imaginer l'avenir comme une cristallisation du passé.
André Maurois ; Choses nues (1963)
Il n'y a pas de place dans le passé pour des possibles ; il n'y a de place dans l'avenir que pour des possibles.
André Maurois ; Nouveaux discours du Docteur O'Grady (1947)
Il n'est point de véritable amitié sans sincérité.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
La trahison n'est pas contagieuse, mais le martyre est épidémique.
André Maurois ; Les discours du Docteur O'Grady (1922)
L'adolescence, c'est le temps des premiers serments non tenus, des confidences trahies, des amours infidèles.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Le plus bel hommage que nous puissions rendre à des amis disparus, c'est de recréer autour d'amis vivants une amitié aussi belle.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
La mauvaise mère, la mère maladroite ou injuste, est pour l'enfant la plus tragique initiatrice.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Si les liens qui unissent l'enfant à son père et à sa mère parfois se relâchent, ils ne se brisent jamais.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Les conseils de la vieillesse sont comme les rayons du soleil d'hiver, ils éclairent et ne réchauffent pas.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Point de liaison plus difficilement assurée que celle de l'esprit et de l'action.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
L'amour maternel naît avec l'enfant lui-même, c'est un instinct pur.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Pour qu'une société soit possible, il faut que l'humanité apprenne à aimer.
André Maurois ; Sentiments et coutumes (1934)
Entre la saine amitié et une jolie femme, il y aura toujours des obstacles.
André Maurois ; Lélia ou la vie de George Sand (1952)
Certains aiment en amour l'agitation comme ils aiment en mer la tempête.
André Maurois ; Un art de vivre (1939)
L'oubli dissipe, après une longue absence, les illusions de l'amour.
André Maurois ; De La Bruyère à Proust (1964)
Si je meurs ici de tristesse, souvenez-vous que je suis pauvre, et qu'en France une femme je laisse.
André Maurois ; Les trois Dumas, Biographie (1957)
Mon ange, mon cher amour, ma vie : Je t'aime, je t'adore, je t'embrasse de tout mon cœur, je te presse mille fois dans mes bras.
André Maurois ; Lélia ou la vie de George Sand (1952)
La femme, ayant conquis sa liberté, n'est plus pour l'homme une divinité lointaine.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
L'amour, qui est un maître, aime mieux être le premier dans un bourg que le second à Rome.
André Maurois ; Les trois Dumas, Biographie (1957)
Il faut avoir confiance en soi et, autant que possible, sans vanité.
André Maurois ; Choses nues (1963)
L'amour, qui doit être confiance et refuge, devient pour certains menaces et règlements.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Une jolie épouse est une retraite décente.
André Maurois ; Don Juan ou la vie de Byron (1930)
L'art de se reposer fait partie de l'art de travailler.
André Maurois ; Un art de vivre (1939)
Un organisme humain ne peut vivre sans des alternances de travail et de repos.
André Maurois ; Un art de vivre (1939)
À une femme vraiment amoureuse, il plaît de se donner sans réserves ni feintes.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Rien ne remplit une existence comme un grand amour accompagné de doutes sur les sentiments.
André Maurois ; Sept visages de l'amour (1946)
Amour, jalousie, haine, indifférence, composent des ballets bien réglés qui sont nos vies sentimentales.
André Maurois ; Études littéraires (1944)
Le mariage est le seul lien que le temps puisse resserrer.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Avant de s'aventurer à décrire, des sentiments qui peuvent faire souffrir, il faut d'abord être bien sûr.
André Maurois ; Sept visages de l'amour (1946)
Aimer, c'est être troublé par l'idée d'une possibilité, et ce possible se faisant besoin, manque.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
L'honnête victime souhaite le châtiment légal du coupable.
André Maurois ; Nouveaux discours du Docteur O'Grady (1947)
Dans l'amour vrai, on est deux, et il faut savoir préférer l'autre à soi-même.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
Un baiser ne s'efface jamais.
André Maurois ; Prométhée ou la vie de Balzac (1965)
Soyez naturel et, si tel est votre penchant, pittoresque : on vous en saura gré.
André Maurois ; Les lettres à l'inconnue (1956)
L'amour exige de l'abandon, de la confiance.
André Maurois ; Pour piano seul (1960)
Tout compliment est une caresse.
André Maurois ; Pour piano seul (1960)
Les enfants deviennent des hommes, ce à quoi les femmes ne pensent quand elles les désirent.
André Maurois ; Les trois Dumas, Biographie (1957)
L'amour-sentiment n'est pas naturel et le désir lui-même ne l'est pas longtemps.
André Maurois ; Alain, étude et biographie (1950)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :