De vous à moi, d'Anne Barratin (2)

Les citations extraites de De vous à moi :

Pour être laide, une femme n'en est pas moins femme.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La délicatesse aime plus à deviner qu'à voir le fond des choses, et n'aime pas à les entendre appeler chacune par son nom.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Mériter est inutile, plaire suffit au courtisan.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'excès naît vorace, vit vorace, meurt vorace.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Il est des femmes qui ne comprennent leur sexe qu'au moment où la jeunesse meurt.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La vie peut toujours faire pire.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
On peut défendre sans aimer, mais on ne peut pas aimer sans défendre.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Que de sottises du cœur viennent de sa fatigue !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La sagesse a fait avec la mesure une alliance éternelle.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'ivresse du calomniateur est dans les yeux de celui qui l'écoute.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'opinion qu'on a de soi est celle qui change le moins.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
On gâche peu d'imagination à excuser le prochain.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Être bon, ce n'est pas assez, il faut l'être avec bonheur.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La reconnaissance va quelquefois plus loin que l'amour, elle rougit de ses oublis.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Pour tout mérite, il y a des gens qui savent se faire accepter.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les larmes ont plus de poésie que d'autorité.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Il est difficile de ne pas trop décolleter son esprit quand il est joli.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Comme une femme dans son indifférence, une fleur est quelquefois bien jolie dans sa lassitude.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les gens méfiants écrivent volontiers au crayon.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La concision est faite de discrétion et de force.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Qu'il faut d'êtres pour remplacer le seul qui manque.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
De toutes les insultes de l'homme au Créateur, l'ennui est une des plus grandes.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
On peut avoir la fierté souple comme la taille.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Réussir n'est pas prouver.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Qui ne se croit jolie femme, quand un baiser l'a juré et rejuré ?
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Tout conspire contre l'homme faible, si tout n'aide pas l'homme fort.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les grandes pensées se communiquent en gardant la chaleur qui les a fait naître.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Ce qui se laisse marchander est en train de se vendre.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les préjugés marchent en troupeaux, comme les bêtes.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Il est naturel d'être bon avec les petits, la bonté ne compte qu'avec les égaux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
D'une femme généreuse, la gloire de ses amis l'illumine.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Joie de vivre, tu as bien des physionomies.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Approchons du ciel comme nous approchons de l'être aimé ; que l'amour domine la crainte.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Ah ! vieillesse ! tes lois sont douces, ta raison d'être est généreuse ; que c'est bon d'oser dire : J'aime, à plein coeur, j'accepte, à pleine poitrine, je me souviens, à pleine mémoire.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le silence est à l'âme ce que le sommeil est au corps.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
J'aime le parfum qui revient, l'étoile qui reparaît, le regret qui recommence, j'aime tous les serviteurs de la fidélité.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Être riche sans être sympathique : un beau visage sans de beaux yeux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'oubli n'est pas exactement l'ingratitude, mais c'est le terrain sur lequel elle pousse.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Un grand fils aime beaucoup à montrer à sa mère qu'il en sait plus qu'elle.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Qu'il est difficile de faire de son coeur malade un pauvre honteux !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le bien-être éloigne la vieillesse, ou la rend moins hideuse.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les larmes ! Dieu les aime sans doute dans certains yeux, car il les en remplit toujours !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La douceur qui succède à la violence n'est souvent qu'une fatigue.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La bonté n'a pas de remords, mais elle a des repentirs.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La tristesse qui agit est une tristesse relativement bien portante.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
La vie aime ceux qui ont confiance en elle.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le présent vit entre deux voleurs, le passé et l'avenir.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Quand la pitié ne soulage pas, comme elle offense !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Tout besoin d'aimer peut se tromper d'adresse.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'amour qui ne prend pas tout n'est pas de l'amour.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'aveu vient par accès, comme l'odeur par bouffées.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Rougissante et timide, on dirait que l'aurore veut nous faire des aveux.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
L'amour sait plaindre, l'amitié sait guérir.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

Sommaire et citations classées par œuvres :