Arthur Schopenhauer (3)

Les meilleures citations de Arthur Schopenhauer :

Un benêt restera toujours benêt, un lourdaud restera lourdaud jusqu'à sa fin.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
On allège les maux en les supportant en commun.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La vie n'est jamais belle, seules les images de la vie sont belles.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Ce n'est le plus souvent que la perte des choses qui nous en enseigne la valeur.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
L'essentiel pour le bonheur de la vie, c'est ce que l'on a en soi-même.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Il ne faut pas empiéter sur l'avenir en demandant avant le temps ce qui ne peut venir qu'avec le temps.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Mieux vaut manifester sa raison par tout ce que l'on tait que par ce qu'on dit.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Tout pour moi, rien pour les autres, voilà la devise de l'égoïste.
Arthur Schopenhauer ; Le fondement de la morale (1841)
Tout égoïste fait de lui-même le centre de l'univers.
Arthur Schopenhauer ; Le fondement de la morale (1841)
La vérité n'est pas une fille qui saute au cou de qui ne la désire pas.
Arthur Schopenhauer ; Le monde comme volonté et comme représentation (1819)
Très peu de gens savent réfléchir, mais tous veulent avoir des opinions.
Arthur Schopenhauer ; L'art d'avoir toujours raison (1831)
Exiger l'immortalité de l'individu, c'est vouloir perpétuer une erreur à l'infini.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Dégoûté de l'un nous en louons un autre, jusqu'au moment où celui-ci nous inspire le même sentiment.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
S'il y avait un Dieu, je n'aimerais pas être ce Dieu, la misère du monde me déchirerait le cœur.
Arthur Schopenhauer ; Parerga et paralipomena (1851)
Les religions sont comme les vers luisants : pour briller, il leur faut de l'obscurité.
Arthur Schopenhauer ; Parerga et paralipomena (1851)
Si le bon Dieu a créé le monde au profit du diable, il aurait mieux fait de s'abstenir.
Arthur Schopenhauer ; Parerga et paralipomena (1851)
La haute opinion d'autrui s'obtient plus sûrement en gardant un silence qu'en parlant.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La vanité rend causeur ; l'orgueil, taciturne.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La richesse est pareille à l'eau de mer : plus on en boit, plus on a soif.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
On n'est libre qu'en étant seul.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Plus un homme est bête et moins l'existence lui semble mystérieuse.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
L'ignorance est la fille de la paresse.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Tout enfant est dans une certaine mesure un génie, et tout génie est en quelque façon un enfant.
Arthur Schopenhauer ; Du génie (1819)
Voleur un jour, voleur toujours.
Arthur Schopenhauer ; L'essai sur le libre arbitre (1839)
Le besoin sexuel est le plus violent de nos appétits : le désir de tous nos désirs.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les femmes se partagent en femmes trompées et en femmes trompeuses.
Arthur Schopenhauer ; L'essai sur les femmes (1819)
L'orgueil à bon marché, c'est l'orgueil national.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La modestie est une vertu inventée principalement à l'usage des coquins.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
L'éloignement et la longue absence nuisent à toute amitié.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Le monde dans lequel chacun vit dépend de la façon de le concevoir.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
On porte ses défauts comme on porte son corps, sans le sentir.
Arthur Schopenhauer ; La vie et la mort (1858)
Le sommeil est un emprunt fait à la mort.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les femmes sont comme des miroirs, elle réfléchissent mais ne pensent pas.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Cent fous mis en un tas ne font pas encore un homme raisonnable.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les deux plus grands ennemis du bonheur sont la douleur et l'ennui.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les amis se disent sincères, or ce sont les ennemis qui le sont.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Chacun est enfermé dans sa conscience comme dans sa peau.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Vaincre des obstacles est la plénitude de la jouissance dans l'existence humaine.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Entre les désirs et leurs réalisations s'écoule toute la vie humaine.
Arthur Schopenhauer ; Le monde comme volonté et comme représentation (1819)
L'égoïsme régit le monde.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Le destin mêle les cartes et nous jouons.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Mieux vaut être seul que parmi les traîtres !
Arthur Schopenhauer ; Le sens du destin (2009)
Tout ce qui est exquis mûrit lentement.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Attribuer une haute valeur à l'opinion des hommes, c'est leur faire trop d'honneur.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La richesse est comme de l'eau salée : plus on en boit, plus elle altère.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Dans l'âge mûr, on s'entend mieux à se garder contre le malheur, dans la jeunesse à le supporter.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Chaque journée est une petite vie, chaque réveil et chaque lever une petite naissance.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Le matin, c'est la jeunesse du jour : tout y est gai, frais et facile.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Le fou court après les plaisirs de la vie et trouve la déception ; le sage évite les maux.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
L'essentiel pour le bonheur de la vie, c'est ce que l'on a en soi-même.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Dans la jeunesse, c'est la contemplation ; dans l'âge mûr, la réflexion qui domine ; l'une est le temps de la poésie, l'autre plutôt celui de la philosophie.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
La femme est un animal à cheveux longs et à idées courtes.
Arthur Schopenhauer ; Les aphorismes sur la sagesse dans la vie (1886)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :