Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Axel Oxenstiern (3)

Les meilleures citations de Axel Oxenstiern :

Si le bonheur est si difficile à trouver, c'est que nous sommes trop difficiles en fait de bonheur.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La dispute a la vraisemblance pour principe dans les commencements, l'opiniâtreté dans ses progrès, et l'emportement la termine.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La volonté de faire du bien sans le pouvoir est une vertu, et le pouvoir sans la volonté est un vice.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Quand on trouve son bonheur en soi-même, on fait peu d'estime de celui qui vient d'ailleurs.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Baisser les bras face à l'adversité est la plus grande faiblesse des hommes sans volonté.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'adversité (1652)

Il est des gens dont leur indifférence nous fait plus d'honneur que leurs fausses louanges.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la fausseté (1652)

L'homme est rarement ce qu'il laisse paraître, l'intérêt lui fait souvent jouer des rôles contraires.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la fausseté (1652)

Un homme sans argent est un corps sans âme, un mort ambulant.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La différence et le peu de solidité des goûts sont une preuve réelle du dérèglement de l'imagination.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Un bienfait qui se fait trop attendre est souvent gâté quand il arrive.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La multitude de livres dans une bibliothèque indique souvent l'ignorance du possesseur.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La lésine est la fille aînée de l'avarice.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Tout vieillard mérite le respect.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Rien dans la nature n'inspire plus de respect qu'un vieillard venérable.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Tout le monde souhaite vivre longtemps, mais personne ne veut passer pour un vieux.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

À cinquante ans on commence à se lasser du monde, et à soixante le monde se lasse de vous.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Les femmes font plus souvent que les hommes un mauvais usage de leur esprit ; il est rare d'en trouver qui en soient bien pourvues et qui se fassent conscience de l'employer à la médisance et à la malignité.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Se plaindre de la fortune dans un état de médiocrité est le suprême degré de l'impertinence.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Écoute l'avarice, elle t'enseignera l'art d'être pauvre et misérable au milieu de l'abondance.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Consultez la nature, elle vous apprendra à être content sans richesse.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Les excès ruinent plus de santés que la médecine ne saurait en rétablir.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

L'ami le plus dangereux est celui qui nous accable de louanges en public.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Le courage est un des talents qui donne le plus de relief à un homme.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

L'honnête homme qui a commis une petite faute se couche l'estomac vide.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'honnêteté (1652)

II en est des domestiques comme des habits, ils se gâtent par l'usage.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

II n'est point d'union plus charmante que celle des paroles avec les actions.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Un excès de confidence est souvent préjudiciable.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

L'ambition qui ne se soutient que par la fourberie, se précipite dans l'abîme des disgrâces.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Les crimes auxquels la volupté nous porte sont plus atroces que ceux que la colère occasionne.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Un mystère cesse d'être tel dès le moment qu'on lui ôte l'enveloppe du secret.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur le mystère (1652)

Qui estime son argent plus que son honneur est indigne de l'un et de l'autre.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'honneur (1652)

Quiconque à vingt ans ne fait rien, ne travaille pas à trente.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur le travail (1652)

La douceur fait plus que la violence.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la douceur (1652)

Un ami pauvre est souvent à charge, et un riche est rarement de poids.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la pauvreté (1652)

L'orgueil est à l'égard de nos passions ce qu'un bouffon est dans une compagnie.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'orgueil (1652)

La patience est la fille de la nécessité.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la patience (1652)

La pauvreté n'est pas moins propre à nous conserver que l'abondance à nous perdre.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'abondance (1652)

Passer de la pauvreté à l'opulence, c'est seulement changer de misère.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'opulence (1652)

Le commerce d'un faux ami expose aux dangers à proportion de la confiance qu'on a en lui.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur les faux amis (1652)

Le jeu, la débauche, la bonne chère forcent la pauvreté d'entrer dans une maison ; l'oisiveté l'attend et la reçoit à la porte ; le luxe et la vanité en chassent la famille, et les envoient à l'hôpital.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La franchise a ses bornes, au-delà desquelles elle devient bêtise ou étourderie.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la franchise (1652)

Le sage connaît le prix de la vie, et l'étourdi ignore les conséquences de la mort.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la vie (1652)

Rien ne saurait être au goût du monde, s'il n'est assaisonné par la vanité.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la vanité (1652)

Il en est des bienfaits comme des dés, il faut les jeter à tout hasard.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur les bienfaits (1652)

La charité de notre siècle est trop paresseuse pour bien remplir les devoirs qui lui font imposés.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la charité (1652)

Un homme sage ne méprise le conseil de personne.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur les conseils (1652)

II n'y a nulle solidité dans la vertu qui n'est pas fondée sur l'humilité.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur l'humilité (1652)

On réussit souvent mieux avec la queue du renard qu'avec la griffe du lion.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la réussite (1652)

Le rire est la trompette des fous.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur le rire (1652)

La vue est le premier des sens qui se révolte contre la raison.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La religion des grands consiste pour l'ordinaire à servir Dieu, sans désobliger le diable.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

La sincérité est la sœur de la simplicité, c'est l'harmonie parfaite entre la pensée et la parole.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions et pensées (1645)

Une prospérité trop soutenue rend insipide le bonheur qu'elle nous procure.
Axel Oxenstiern - Œuvre : Les réflexions sur la prospérité (1652)

La liste des auteurs populaires :