Les citations célèbres sur calculer.

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Le plaisir de mettre en relief l'habileté de ses calculs n'est pas sans inconvénients : on peut très bien révolter un confident que l'on croit éblouir.
Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire des proverbes indiens (1830)
Pour se suffire, il faut calculer, poursuivre et défendre ses intérêts.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 20 février 1881.
Soyez prudent, et tâchez d'être sage par calcul, si vous ne pouvez pas l'être par tempérament.
Honoré de Balzac ; Philippe à Issoudun (1843)
Chez certaines nations que consume la fièvre des jouissances, le mariage n'est plus qu'un calcul, un moyen prompt de s'enrichir, une affaire ; on s'achète, on se vend.
Félicité Robert de Lamennais ; Le livre du peuple (1838)
La vertu par calcul est la vertu du vice.
Joseph Joubert ; De la sagesse, XIV (1866)
Il n'y a que l'avarice pour calculer juste.
Pierre Véron ; Paris s'amuse (1862)
Tout est calcul dans ce monde.
Benjamin Disraeli ; Sybil ou Les deux nations (1845)
L'amour mutuel, rayonnant, prévenant, expansif, qui ne calcule et ne mesure pas ses témoignages, voilà mon vœu, c'était ma tendance : mais le monde m'a refoulé sur moi-même et restreint à la défensive.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 2 mai 1877.
L'orgueil s'avise quelquefois d'être modeste, le calcul est adroit, mais il ne trompe pas longtemps.
Malesherbes ; Les pensées et maximes (1721-1794)
Le plus habile des hommes en amour est celui qui ne calcule pas.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Le calcul ne peut que multiplier ; l'hypothèse, parfois, crée.
Victor Hugo ; Proses philosophiques, La mer et le vent (1860-1865)
Le calcul a pour limite l'exact ; l'hypothèse a pour limite l'absolu.
Victor Hugo ; Proses philosophiques, La mer et le vent (1860-1865)
L'amour est toujours un calcul chez les femmes.
Camille Goemans ; Les aphorismes (1927)
Toujours la générosité s'oppose au mouvement de l'avarice, comme au calcul raisonné la passion.
Georges Bataille ; La littérature et le mal (1957)
Il faut voir ce qu'il y a à perdre, avant de calculer ce qu'il y a à gagner.
Carmontelle ; Le moment de la promenade (posthume, 1825)
Les plus dangereux de nos calculs sont ceux que nous appelons des illusions.
Georges Bernanos ; Les dialogues des Carmélites (1949)

Autres dictionnaires à consulter :