Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Confucius (3)

Les meilleures citations de Confucius :

L'homme honorable commence par appliquer ce qu'il veut enseigner, ensuite il enseigne.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Si, à l'âge de quarante ans on s'attire encore la réprobation, il n'y a plus rien à espérer.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Qui montre un air grave et austère, est à comparer aux hommes les plus vulgaires.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

L'amour de la sincérité et de la fidélité, sans l'amour de l'étude, a pour défaut la duperie.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

L'amour de la science, sans l'amour de l'étude, a pour défaut l'incertitude ou la perplexité.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

L'amour de l'humanité, sans l'amour de l'étude, a pour défaut l'ignorance ou la stupidité.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent.
Confucius - Œuvre : Le Chou-King - VIe s. av. J.-C.

Pour un mot, un homme est réputé sage ; pour un mot, un homme est jugé sot.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Quand l'oiseau est près de mourir, son chant devient triste ; quand l'homme est près de mourir, ses paroles portent l'empreinte de la vertu.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Qui se livre à l'étude de la sagesse a en vue les émoluments qu'il en peut retirer.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'herbe, si le vent vient à passer, s'incline nécessairement.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Sous un bon gouvernement, la pauvreté est une honte.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Le gouvernement, c'est ce qui est juste et droit.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'expérience est une bougie qui n'éclaire que celui qui la porte.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Deux hommes qui suivent des voies différentes ne peuvent se rencontrer.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Il y a une communication intime entre le ciel et le peuple ; que ceux qui gouvernent les peuples soient donc attentifs et réservés.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Un père ne connaît pas les défauts de son fils.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Pas trop d'isolement ; pas trop de relations ; le juste milieu, voilà la sagesse.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Le grave défaut est d'avoir des défauts et de ne pas s'efforcer de s'en corriger.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Quand on peut accomplir sa promesse sans manquer à la justice, il faut tenir sa parole.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Sans principes communs, ce n'est pas la peine de discuter.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Entendre ou lire sans réfléchir est une occupation vaine ; réfléchir sans livre ni maître est dangereux.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

C'est un tort égal de pécher par excès ou par défaut.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Un homme de bien qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un rebelle.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

La prodigalité conduit à l'arrogance, et la parcimonie à l'avarice.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Une injustice n'est rien, si on parvient à l'oublier.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'attention aux petites choses est l'économie de la vertu.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Un homme heureux est un homme qui se contente de peu.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Une petite impatience ruine un grand projet.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

La conscience est la lumière de l'intelligence pour distinguer le bien du mal.
Confucius - Œuvre : L'invariabilité dans le milieu - VIe s. av. J.-C.

Le père cache les fautes de son fils, le fils cache les fautes de son père.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'homme supérieur tient son fils éloigné de lui.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Écouter et choisir entre les avis, voilà le premier pas de la connaissance.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Il est difficile pour le pauvre de n'éprouver aucun ressentiment ; il est facile pour le riche de ne pas s'enorgueillir.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Rendez le bien pour le bien, et la justice pour le mal.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'homme supérieur ne demande qu'à soi-même ; l'homme sans mérite demande tout aux autres.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

L'homme supérieur est amical sans être familier ; l'homme vulgaire est familier sans être amical.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Entre le métier de voiturier et celui d'archer, prends le métier d'archer.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Oublie les injures, n'oublie jamais les bienfaits.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

L'homme honorable s'applique à être lent dans ses discours et diligent dans ses actions.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Agis avec gentillesse, mais n'attends pas de la reconnaissance.
Confucius - Œuvre : Le livre des sentences - VIe s. av. J.-C.

Apprendre sans réfléchir est vain ; réfléchir sans apprendre est dangereux.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

Le sage se demande à lui-même la cause de ses fautes, l'insensé le demande aux autres.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

On peut connaître la vertu d'un homme en observant ses défauts.
Confucius - Œuvre : Les entretiens - VIe s. av. J.-C.

La liste des auteurs populaires :