Mon Poeme.fr
Dictionnaire des meilleures citations et proverbes du monde ainsi que des poèmes français.

Les citations et phrases sur la douleur (3).

Les citations d'écrivains et de poètes célèbres :

L'éloignement de la douleur est le premier degré vers le bonheur.
John Locke - Œuvre : L'essai sur l'entendement humain (1690)

Seul le dépaysement constitue un remède à la douleur.
Claude Lelouch - Œuvre : Itinéraire d'un enfant très gâté (2000)

Entre la douleur et le néant, c'est la douleur que je choisis.
William Faulkner - Œuvre : Les aphorismes (1897-1962)

On peut tout dominer : la douleur, la maladie, il n'y a que la mort qui vous échappe.
Anne Bernard - Œuvre : L'amour sans passeport (1973)

Quelque grande que soit la douleur pieuse d'un héritier, elle n'égale pas celle qu'il ressentirait si l'homme dont il pleure la mort revenait à la vie.
Alphonse Karr - Œuvre : Fa Dièze (1834)

La douleur d'un ami, s'il arrivait malheur à son fils, serait aussi la mienne.
Sigmund Freud - Œuvre : Malaise dans la civilisation, V (1929)

La douleur diminue quand elle est partagée.
Charles-Albert Demoustier - Œuvre : Les consolations (1804)

Dans le premier accès de la douleur, la solitude est affreuse : les malheureux n'ont point d'amis.
Charles-Albert Demoustier - Œuvre : Les consolations (1804)

La douleur même a ses jouissances.
Charles-Albert Demoustier - Œuvre : Les consolations (1804)

La douleur qui reste emprisonnée dans le cœur le ronge et le dévore.
Alphonse Karr - Œuvre : Sous les tilleuls (1832)

La douleur partagée avec un ami n'est pas une douleur, elle rapproche deux amis.
Alphonse Karr - Œuvre : Sous les tilleuls (1832)

Si en partageant ta douleur, je pouvais diminuer tes souffrances !
Jules-Paul Tardivel - Œuvre : Pour la patrie, XXIV (1895)

Il n'est point de douleur éternelle ; le travail du temps, à défaut des consolations extérieures ou du raisonnement, finit toujours par la dissiper.
Louis-Auguste Martin - Œuvre : L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

La douleur physique a toujours des gémissements à exhaler, des larmes à répandre ; la douleur morale n'a souvent ni la consolation des gémissements, ni le soulagement des larmes.
Pierre-Simon Ballanche - Œuvre : Antigone (1813)

Toi qui fus ma joie et ma douleur, mon ivresse et mon désespoir, sais-je si je te hais ou si je t'aime, car si je saigne encore du mal que tu m'as fait, je tremble à la pensée du mal que l'on peut te faire !
Henri de Régnier - Œuvre : Moi, elle et lui (1935)

La douleur, affolée et réduite aux abois, de la froide raison n'écoute plus la voix.
Publilius Syrus - Œuvre : Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.

La douleur vieillit le corps de l'homme, le désir de son âme le rajeunit.
Rina Lasnier - Œuvre : Voir la nuit (1981)

Toujours dans la douleur on verse quelques pleurs, on croit dans l'avenir ne voir que des malheurs.
Jean-François de La Harpe - Œuvre : Mélanie, ou les vœux forcés, I, 1 (1770)

Épanchez en secret votre douleur dans le sein d'un serviteur fidèle.
Jean Racine - Œuvre : Iphigénie, I, I, le 18 août 1674.

Une longue douleur ne peut rendre qu'imbécile ou saint.
Emil Michel Cioran - Œuvre : Le livre des leurres (1936)

La douleur qui se tait est celle qui inspire le plus d'intérêt.
La Rochefoucauld-Doudeauville - Œuvre : Le livre des pensées, 37 (1861)

L'attente d'une douleur nous aguerrit contre elle ; la perte imminente d'un parent ou d'un ami, la chute pendante d'une fortune, le revers prévu d'une entreprise, nous la rendent plus traitable ; en souffrant par avance d'un mal à venir, son coup nous accable moins lorsqu'il nous frappe. Au contraire, une douleur imprévue nous affecte beaucoup, elle devient souvent plus grande que sa cause ; mais alors elle ne dure pas ; elle se brise souvent contre la réflexion.
Louis-Auguste Martin - Œuvre : L'esprit moral du XIXe siècle (1855)

Avoir de la douleur, c'est vivre, c'est en être, c'est y être encore.
Albert Cohen - Œuvre : Le livre de ma mère (1954)

Modère ta douleur ; arme-toi de constance.
Lucien Émile Arnault - Œuvre : Régulus, III, 2 (1822)

La douleur veut être solitaire.
Marie-Joseph Chénier - Œuvre : Jean Calas, III, 3 (1791)

Une douleur surmontée, c'est presque une joie de gagnée.
Pascal Bruckner - Œuvre : Les voleurs de beauté (1997)

Ce qui stupéfie, c'est d'aller jusqu'à envier la grande douleur d'un imbécile.
Jean-Paul Sartre - Œuvre : L'idiot de la famille (1971-1972)

L'instant qui amène la douleur est suivi de l'instant qui amène la consolation.
Phocylide de Milet - Œuvre : Les sentences et adages - VIe s. av. J.-C.

La douleur est un mal qu'un prompt remède irrite.
Thomas Corneille - Œuvre : Ariane, V, 6 (1672)

La douleur est extrême, lorsque l'on voit partir la personne que l'on aime.
Carbon de Flins des Oliviers - Œuvre : La jeune hôtesse, II, 11 (1791)

Toute douleur qui n'aide personne est absurde.
André Malraux - Œuvre : La condition humaine (Prix Goncourt) (1933)

Bravez la douleur : elle passera, ou vous passerez.
Sénèque - Œuvre : De la providence, VI - env. 45 ap. J.-C.

L'étendue de ma douleur doit égaler la grandeur de sa cause.
William Shakespeare - Œuvre : Antoine et Cléopâtre (1607)

La vraie douleur est incompatible avec l'espoir.
Lautréamont - Œuvre : Poésies I (1870)

La permanence et la durée ne sont promises à rien, pas même à la douleur.
Marcel Proust - Œuvre : À l'ombre des jeunes filles en fleurs (1919)

Il n'est pas de douleur que le sommeil ne sache vaincre.
Honoré de Balzac - Œuvre : Cousin Pons (1847)

À une douleur oubliée, il n'est pas difficile de faire succéder le sentiment de la joie.
Charles de Saint-Évremond - Œuvre : Lettre à Mr le Comte d'Olonne (1674)

L'amitié doit siéger auprès de la douleur.
Jean Frain du Tremblay - Œuvre : Les deux moineaux (1703)

Le problème de la vie est le problème de la douleur.
Georges Bernanos - Œuvre : Lettre à Frédéric Lefèvre (1926)

La douleur perfectionne beaucoup le caractère ; on rattache dans sa pensée ses fautes à ses malheurs.
Germaine de Staël - Œuvre : Corinne ou l'Italie (1807)

La douleur encloue l'esprit, comme le courage.
Honoré de Balzac - Œuvre : Marana (1834)

Ta douleur même est sœur de ma souffrance, elle ressemble à l'amitié.
Alfred de Musset - Œuvre : La nuit de décembre (1835)

Joie ou douleur, tout demande sans cesse à sortir de ton cœur.
Alfred de Musset - Œuvre : Vœux stériles (1831)

La joie féconde, la douleur accouche.
William Blake - Œuvre : Le mariage du ciel et de l'enfer (1794)

Le dictionnaire des proverbes :

De quel pays provient le proverbe Une nuit paraît longue à la douleur qui veille ?

Les thèmes de citations et de synonymes en rapport :