Les citations célèbres sur fuir (2)

Les citations, pensées et mots de célébrités :

Séparation - Je ne sais pas où je vais, mais je sais qui je fuis.
Maxalexis ; Mon dico poésie, 34 (2010)
Les bons sont peu communs dans le siècle où nous sommes, qui veut vivre en paix, doit fuir les hommes.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
Le criminel a beau fuir la peine de son crime, il la porte avec lui.
Bernard Fontenelle ; Les maximes et pensées (1657-1757)
Il ne faut fréquenter que d'honnêtes gens, et fuir tous les hypocrites et les sots.
Madeleine de Puisieux ; Les maximes, réflexions et pensées (1798)
Qui fuit le monde, disant qu'il ne lui convient pas, d'ordinaire convient peu au monde.
Malesherbes ; Les pensées et maximes (1721-1794)
Il y a toujours plus de blessés du côté des fuyards que parmi les braves.
Louis-Philippe de Ségur ; Les pensées diverses (1823)
Qui suit amour, amour le fuit ; Qui fuit amour, amour le suit.
Arsène Houssaye ; Les grandes dames (1868)
Les gens de mérite se fuient au lieu de se réunir, et on les écarte au lieu de les rechercher.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 15 septembre 1866.
Le soupçon qu'on veut fuir vous ronge à tous moments.
Casimir Delavigne ; La princesse Aurélie, III, 2, le 6 mars 1828.
Nul n'est honteux de fuir devant un ennemi plus fort que soi.
Alphonse Karr ; Clovis Gosselin (1851)
Fuir n'est un déshonneur que pour ceux dont on peut soupçonner la valeur.
Prosper Jolyot de Crébillon ; Le Triumvirat, le 23 décembre 1754.
Femmes, belles-de-nuit acharnées à fuir l'amour pour s'offrir à l'indifférence.
Robert Mallet ; De toutes les douleurs (1948)
L'égoïste n'est pas celui qui fuit devant les hommes, mais celui qui les poursuit comme une proie.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Pour fuir, il faut se remuer.
Thomas Carlyle ; L'histoire de la Révolution française (1837)
Celui qui fuit le danger est plus blâmable que celui qui résiste.
Thucydide ; L'histoire de la guerre du Péloponnèse - Ve s. av. J.-C.
Heureux celui qui fuit les mauvaises actions !
Hésiode ; Les travaux et les jours - VIIIe s. av. J.-C.
Le bonheur n'est qu'un songe qui fuit.
Pétrarque ; Sonnet - XIVe siècle.
Fuis tant que tu pourras la dépense inutile ; contente-toi de peu, lorsqu'il faut ménager : Plus le fleuve est petit, plus la barque fragile, vogue sur l'onde sans danger.
Denys Caton ; Les distiques, Livre 2, VI - IIIe s.
Le poltron combat quand il ne peut fuir.
William Shakespeare ; Henri VI (1591)
Fuyez pour un instant l'homme en colère, mais l'ennemi déclaré, fuyez-le pour jamais.
Publilius Syrus ; Les sentences et adages - Ier s. av. J.-C.
L'homme coupable fuit la solitude, et craint en même temps la société.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 14 (1861)
Fuir la solitude, c'est vouloir s'ignorer.
Romain Guilleaumes ; Les solitudes (2004)
L'amitié n'est qu'un moyen élégant et commode de fuir la solitude.
André Giroux ; Au-delà des visages (1948)
Le demi savoir est à fuir.
Alexander Pope ; Les maximes et réflexions morales (1739)
La femme a trouvé la meilleure façon de se défendre, elle file.
Alphonse Daudet ; La petite paroisse (1894)
Il y a parfois du courage à fuir.
Alphonse Daudet ; Le frère aîné (1867)
Quand le danger fuit le toit qu'il a menacé, l'effroi persiste, comme la rougeur après l'incendie.
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
Fuis le Soleil comme la peste, il est froidement mortel.
Louis-Ferdinand Céline ; Les lettres et les premiers écrits d'Afrique (1916-1917)
Fuir n'est pas une solution : il faut savoir s'imposer.
Alice Parizeau ; Fuir (1963)
C'est l'erreur que je fuis, c'est la vertu que j'aime.
Nicolas Boileau ; Épître V, À M. De Guilleragues (1674)
L'ami qu'à son gré la fortune conduit, nous sourit avec elle, avec elle nous fuit.
Pétrone ; Satyricon, LXXXII - env. 60 ap. J.-C.
L'amour a cette exigence : ou son objet t'échappe ou tu lui échappes. S'il ne te fuyait pas, tu fuirais l'amour.
Georges Bataille ; Le coupable (1943)
Qui fuit devant la peur tombe dans la fosse.
Jérémie ; La Bible, XLVIII, 44 - VIIe s. av. J.-C.
Faut-il que nous ayons la cervelle assez folle pour fuir ce qui nous plaît, nous charme et nous console.
Alfred de Musset ; Louison, acte III (1849)

Autres dictionnaires à consulter :