Jean Giraudoux (3)

Les meilleures citations de Jean Giraudoux :

Les femmes fidèles sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu'à leur fidélité et jamais à leurs maris.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38, III, 1 (1929)

C'est avec leurs mensonges du matin que les femmes font leurs vérités du soir.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38, II, 5 (1929)

Il est des vérités qui peuvent tuer un peuple.
Jean Giraudoux ; Électre, II, 8 (1937)

Pour tuer quelqu'un, le mariage est quand même moins sûr que la mort.
Jean Giraudoux ; Électre, I, 3 (1937)

Le seul Narcisse coupable est celui qui trouve les autres laids.
Jean Giraudoux ; L'Apollon de Bellac, scè. 8 (1942)

Heureux écrivains qui, le matin au réveil, faites des altères avec l'Iliade et l'Odyssée.
Jean Giraudoux ; Elpénor, épigraphe (1919)

Que c'est beau le mensonge chez une femme vraie !
Jean Giraudoux ; Pour Lucrèce (1953)

Le plagiat est la base de toute les littératures, excepté de la première, qui d'ailleurs est inconnue.
Jean Giraudoux ; Siegfried et le Limousin (1922)

Braves devant l'ennemi, lâches devant la guerre, c'est la devise des vrais généraux.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935)

Un seul être vous manque, et tout est repeuplé.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu, I, 4 (1935)

Si un homme s'ennuie... excitez-le ; si une femme s'ennuie, retenez-la !
Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

Seuls les faux coupables qui s'entendent répondent par les mêmes mots !
Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

L'amant est toujours plus près de l'amour que de l'aimée.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38, I, 6 (1929)

Ne prenez jamais de confident à vos chagrins d'amour : Il vous écoute deux minutes, puis vous étourdit de ses propres souffrances.
Jean Giraudoux ; Les provinciales (1909)

L'amour d'une épouse sait faire de l'époux une part d'elle-même.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38 (1929)

L'amour comporte des moments vraiment exaltants, ce sont les ruptures.
Jean Giraudoux ; La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935)

Il n'y a de simple que l'hypocrisie et la routine.
Jean Giraudoux ; Intermezzo (1933)

La santé et le bonheur sont le seul chantage des dieux.
Jean Giraudoux ; Amphitryon 38 (1929)

Dieu ne parvient que par sa pitié à distinguer le sacrifice du suicide.
Jean Giraudoux ; Sodome et Gomorrhe (1943)

Depuis que je t'aime, ma solitude commence à deux pas de toi.
Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

Les femmes ont toujours aimé le navire mieux que le pilote.
Jean Giraudoux ; Sodome et Gomorrhe (1943)

La liste des auteurs populaires :