Johann Wolfgang von Goethe (3)

Les meilleures citations de Goethe :

Si nous nous mettions à la place des autres, l’envie et la haine que nous éprouvons si souvent à leur égard disparaîtraient ; et si nous mettions les autres à notre place, l’orgueil et la prétention en seraient beaucoup diminués.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Des idées générales, jointes à une grande prétention, mettent sur la route des plus affreux malheurs.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

On aurait des enfants bien élevés, si les parents étaient bien élevés eux-mêmes.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Veux-tu qu'on t'aime ? Aime.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Qui joue avec la vie n'arrive jamais à rien.
Johann Wolfgang von Goethe ; Xénies (1796)

Il existe une politesse du cœur, elle est parente de l'amour, c'est d'elle que naissent les manières les plus aisées dans la société.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Le bonheur nous affriande aisément par ses dons.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

Veux-tu une brave femme, sois un honnête homme : procure-lui ce dont elle a besoin.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

Un baiser est comme un verre de vin : d'abord un, puis un second, et puis un autre encore, jusqu'à ce que nous tombions d'ivresse.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

Heureux le mari qui a une femme raisonnable !
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

Une belle femme est une joie infinie.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

Quand on est gueux, c'est pour toujours.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (1769)

Il faut commencer par être aimable lorsqu'on veut être aimé.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les complices (Die mitschuldigen), I , 2 (1769)

À la fureur d'amour du jeune homme, le sang figé de la jeune fille se réchauffe.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fiancée de Corinthe (1797)

La terre, hélas ! ne refroidit pas l'amour.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fiancée de Corinthe (1797)

Nul Dieu n'exauce la mère qui jure de refuser la main de sa fille.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fiancée de Corinthe (1797)

Les plus grandes difficultés sont où nous ne les cherchons pas.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Il faut laisser à certains esprits leurs idiotismes.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Je suis à toi tu es à moi, nous sommes unis pour toujours.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Je n'ai tant de chance que parce que tu m'aimes.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

L'expérience est la maîtresse de la vie.
Johann Wolfgang von Goethe ; La fille naturelle (1804)

Il y a un homme dans chaque chemise.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

La sagesse n'est que dans la vérité.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Le réconfort des amoureux, c'est d'être inconsolables.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

Perte d'argent, perte légère ; perte d'honneur, grosse perte ; perte de courage, perte irréparable.
Johann Wolfgang von Goethe ; Les maximes et réflexions (1749-1832)

La liste des auteurs populaires :