Les citations et axiomes sur les malheurs (3)

Les citations et préceptes d'auteurs célèbres :

Le plus grand malheur, c'est de n'être pas aimé quand on aime.
Benjamin Constant ; Adolphe, V (1816)
Des malheurs évités, le bonheur se compose.
Alphonse Karr ; La maison de l'ogre (1890)
Le malheur, son absence excite la joie, son approche inspire la crainte.
Louis-Philippe de Ségur ; L'école de l'adversité (1816)
Le malheur de mon enfance a été de manquer d'une affection inébranlablement sûre et d'un guide qui me montrât le but, c'est-à-dire de l'amour d'une mère, et de l'amour d'un père.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 février 1853.
Se conformer à son malheur ce n'est pas s'y résigner : l'un est la marque d'un caractère fort, l'autre est le signe certain d'une âme faible.
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Le malheur est bon à deux choses : à éprouver les amis, et à épurer la vertu.
Benjamin Franklin ; L'almanach du pauvre Richard (1746)
Quand le malheur est suspendu sur ma tête, je m'écrie : Dieu, préserve m'en ! Quand il me frappe : Dieu soit loué !
Laurence Sterne ; Les maximes, pensées et lettres (1768)
Un des plus grands malheurs, vivre sans vivre.
Martial ; Les épigrammes - env. 90 ap. J.-C.
Le malheur, cet ami sévère, corrige nos défauts, développe nos forces.
Louis-Philippe de Ségur ; L'école de l'adversité (1816)
Puisse le malheur d'un seul servir de leçon à tous les autres.
Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.
Le malheur des cœurs qui ont aimé est de ne rien trouver qui remplace l'amour.
Charles Pinot Duclos ; Les pensées, maximes et anecdotes (1810)
Le malheur est un vilain masque qui défigure tellement les personnes que nous avons vues dans la prospérité, que nous ne les connaissons plus quand nous les voyons dans la disgrâce.
Jacques-Bénigne Bossuet ; Les pensées et maximes inédites (1704)
Il n'y a pas de malheur comparable à celui d'une passion profonde et malheureuse.
Julie de Lespinasse ; Les maximes, réflexions et pensées (1776)
Peu contents de nos malheurs, nous nous faisons encore une infortune du bonheur de nos frères.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)
Malheur à celui par qui le scandale arrive !
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 17 décembre 1872.
Les jamais portent malheur.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime (1870)
Le malheur est notre plus grand maître et notre meilleur ami : c'est lui qui nous enseigne le sens de la vie.
Anatole France ; Le Lys rouge (1894)
Assez gagne qui malheur perd.
Gabriel Meurier ; Le trésor des sentences (1568)
Le malheur est parfois immense, et l'ennui continu.
Raymond Queneau ; Le chiendent (1933)
Du malheur on guérit par la mort.
Claude-Charles Pierquin de Gembloux ; L'absence (1829)
Rien n'est plus drôle que le malheur, c'est la chose la plus comique de monde.
Samuel Beckett ; Fin de partie (1957)
En ce bas monde, le malheur peut frapper n'importe où, comme la foudre.
William Faulkner ; Tandis que j'agonise (1930)
Le malheur survient, hélas ! sans qu'on y pense.
Jean-François Haumont ; Le lièvre et le lévrier (1802)
Le malheur est voisin de la bêtise.
la Russie ; La Russie en proverbes (1905)
Le malheur est lourd quand on le porte seul.
Alphonse Karr ; Sous les tilleuls (1832)
L'habitude du malheur finit par rendre ingénieux à s'en consoler.
Pierre-Jules Stahl ; Vie et options philosophiques d'un pingouin (1841)
Il ne faut jamais réveiller le malheur quand il dort.
Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)
Le beau malheur que d'être refusé par une femme ! Pour en avoir dix, il faut en demander cent.
George Sand ; Le pressoir, III, 8 (1853)
La source du malheur dans l'amour est la peur d'être aimé.
Emil Michel Cioran ; Le crépuscule des pensées (1940)
Quand le vin du malheur est tiré, il faut le boire avec décence.
Albert Cohen ; Écrits d'Angleterre (2002)
La prudence ne prévient pas tous les malheurs, mais le défaut de prudence ne manque jamais de les attirer.
Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)
Ne fais payer ton malheur à personne !
Anne Barratin ; De vous à moi (1892)
À quelque chose malheur est bon.
Mark Twain ; Les aventures de Tom Sawyer (1876)
il n'y a pas au monde de pire malheur que la servitude.
Sophocle ; Ajax furieux - Ve s. av. J.-C.
Il est des malheurs qu'il faut savoir taire dans les familles.
Charles Péguy ; Les cahiers de la quinzaine (1900-1914)
Le malheur est la pierre de touche de l'amitié.
Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.
Il est doux de perdre la conscience de ses malheurs.
Sophocle ; Œdipe roi - Ve s. av. J.-C.
Le malheur ne rend pas la gloire moins parfaite.
Lucien Émile Arnault ; Régulus, II, 8 (1822)
Les malheurs passés ne servent vraiment à rien qu'à faire des livres.
Claire Martin ; Moi, je n'étais qu'espoir (1972)
Quand le malheur s'éloigne, l'esprit s'en détache.
Sophocle ; Ajax furieux - Ve s. av. J.-C.
Les véritables malheur sont ceux du cœur.
Françoise de Graffigny ; Cénie, II, 1 (1750)
Il ne faut pas, pour de petits malheurs, s'en préparer de grands.
Euripide ; Andromaque - Ve s. av. J.-C.
Le malheur est sans force contre un cœur préparé à le bien recevoir.
Fernando de Rojas ; La Célestine - XVIe siècle.

Autres dictionnaires à consulter :