Les citations et axiomes sur souffrir (3)

Les citations et préceptes d'auteurs célèbres :

Que dire à l'homme qui souffre sans l'avoir mérité, et sans aucun espoir de soulagement ?
Jacques-Henri Meister ; De la morale naturelle (1788)
La jeunesse veut un bonheur positif, et la vieillesse un bonheur négatif ; jouir, dit l'une ; ne pas souffrir, dit l'autre.
Cécile Fée ; Les maximes et pensées (1832)
Souffrir tous les jours son supplice, telle est la destinée de l'âme malheureuse.
Jean-Baptiste Massillon ; Les maximes et pensées (1742)
Apprend à souffrir, facile à dire, mais qui n'a jamais souffert ne peut comprendre qui souffre.
Maxalexis ; Parler pour ne rien dire (2007)
On n'est heureux et bon qu'après avoir beaucoup souffert.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
Apprenez à souffrir avec douceur les injustices des hommes en les plaignants.
François-Rodolphe Weiss ; Les principes philosophiques et moraux (1785)
Il faut apprendre à souffrir pour qui veut réussir.
Jean-Baptiste Massillon ; Mystères (1834)
Le vrai courage est de savoir souffrir.
Voltaire ; Les pensées philosophiques (1862)
Les femmes sont passées maîtresses en l'art de souffrir et de faire souffrir.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Les femmes aiment cent fois mieux souffrir que déplaire.
Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit (1855)
Quand nos amis peuvent chercher leurs plaisirs sans nous, nous devons savoir souffrir sans eux.
Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies (1865)
Le plus grand malheur est d'appartenir à un milieu que l'on ne peut souffrir.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 30 juin 1873.
Je puis tout souffrir de Dieu, mais rien de l'homme.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 22 avril 1866.
Je ne puis souffrir d'être à la merci de ceux pour qui je n'ai ni estime ni sympathie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 18 janvier 1865.
Le nombre de ceux qui souffrent avec nous quand tout va mal et travaillent à notre bien est si petit, que les doigts de la main suffisent largement à les compter.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 21 avril 1871.
Naître, vivre, souffrir et mourir sont les passages infaillibles de la destinée de l'homme.
Maxalexis ; Sur le fleuve du Temps (2014)
La vie, c'est souffrir puis mourir, on n'a pas le temps de vivre.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 31 juillet 1854.
Aimer, c'est souffrir, mais aussi c'est vivre.
Anatole France ; La vie littéraire (1888-1892)
Une raideur de caractère qui ne veut pas en avoir le démenti quand elle a décidé qu'elle voulait souffrir et souffrir sans se plaindre et sans s'expliquer, refroidit ma sympathie.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 3 octobre 1875.
Savoir souffrir - Apprendre à vivre avec ses peines en des jours meilleurs.
Maxalexis ; Mon dico poésie, 6 (2010)
L'homme ne peut souffrir ce qui le diminue. Or le vieillissement soudain est une humiliation double, car il révèle aux témoins une double impuissance : l'impuissance à se défendre contre le temps, l'impuissance à rendre sa vie heureuse.
Henri-Frédéric Amiel ; Les fragments d'un journal intime (1852)
Dans l'enfant, la nature sommeille et fait un beau rêve. Cruels ! vous l'éveillez en sursaut, avant l'heure. Qu'y a-t-il donc de si pressé ? Craignez-vous que le temps lui manque pour souffrir ?
Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)
Quiconque, le pouvant, ne soulage pas son frère qui souffre, est l'ennemi de son frère.
Félicité Robert de Lamennais ; Les paroles d'un croyant (1833)
Au lieu de n'avoir à souffrir que du sort, l'homme a de plus à souffrir de lui.
Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)
Tout homme doit se résigner à souffrir un jour.
Ménandre ; Du différent remis au jugement d'arbitres - IVe s. av. J.-C.
Apprenez à souffrir : en l'apprenant, on apprend tout.
François de Salignac de La Mothe-Fénelon ; Les réflexions et pensées (1720)
Quiconque souffre fait souffrir.
Henri de Régnier ; L'égoïste est celui qui ne pense pas à moi (2015)
Souffrir est le partage de tout ce qui respire.
Sophie Cottin ; Amélie Mansfield (1802)
Quand tu souffres toi, qui que tu sois, aimer, pour moi, c'est avoir mal et pas pour larmoyer, mais pour que tout ce que j'ai de force se lève, pour lutter avec toi et nous guérir ensemble de ton mal devenu le mien.
Abbé Pierre ; La voix des hommes sans voix (1990)
Souffrir pour avoir bien fait est une récompense.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
On ne doit rien souffrir dans le cœur qui lui fasse honte.
Christine de Suède ; Les maximes et pensées (1682)
Dois-je travailler ou souffrir ? — Imite le Sauveur ; comme lui, souffre et travaille sans cesse !
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Dieu est le bien, et tout ce qui fait souffrir l'esprit : le mal, la mort, la perdition, viennent de l'homme.
Adam Mickiewicz ; Les maximes et sentences (1798-1855)
Il faut souffrir du mal des autres pour agir.
Abbé Pierre ; Les pensées (1912-2007)
Il est des gens sincères qui souffrent toute leur vie d'une séparation.
Louise de Vilmorin ; Les carnets (posthume, 1970)
Souffrir serait encore plus dur si faire souffrir n'existait pas.
Anne Barratin ; Chemin faisant (1894)
Souffrir de la souffrance de son propre enfant est sans pareil.
Abla Farhoud ; Le bonheur a la queue glissante (1998)
Tu m'as tant fait souffrir que ma haine ne peut se satisfaire de ton ridicule.
Raymond Queneau ; Gueule de pierre (1934)
Souffrir le partage de l'autorité, c'est l'avoir perdue.
Denis Diderot ; Principes de politique des souverains - 1774.
Souffrir seul, c'est une manière d'être égoïste.
Ivan Tourgueniev ; Une correspondance, X (1856)
Alors qu'on se sait plaint, c'est presque un plaisir que de souffrir.
Paul Léautaud ; Le petit ami (1903)
Souffrir les remontrances du fou : privilège royal.
William Blake ; Le mariage du ciel et de l'enfer (1794)
L'homme ne peut souffrir ce qui le diminue, mais préfère braver ce qui l'anéantit.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 11 mai 1877.
Jouir et souffrir, voilà la vie de l'homme ; qui n'a ni joui ni souffert meurt sans avoir vécu.
Charles-Albert Demoustier ; Les consolations (1804)
Il est difficile d'être bourreau quand on souffre autant ou plus que le condamné.
Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 25 août 1868.
Quand on s'abandonne, on ne souffre pas ; quand on s'abandonne même à la tristesse, on ne souffre plus.
Antoine de Saint-Exupéry ; Courrier sud (1929)
Les femmes admettent difficilement que nous ne supportions pas d'elles ce qu'elles ne souffriraient pas de nous.
Henri de Régnier ; Lui, ou les femmes et l'amour (1928)
On ne souffre jamais que par sa propre folie ou par sa méchanceté.
Sénèque ; Les lettres à Lucilius, LXXXVII - env. 64 ap. J.-C.
Il n'y a qu'une âme qui ait beaucoup souffert qui sache apprécier le bonheur.
La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 230 (1861)
Avant de s'aventurer à décrire, des sentiments qui peuvent faire souffrir, il faut d'abord être bien sûr.
André Maurois ; Sept visages de l'amour (1946)
Peu savent souffrir, faute de cœur, ou jouir, faute d'esprit.
Joseph Roux ; Les pensées, notes et réflexions (1866)

Autres dictionnaires à consulter :