Victor Hugo (4)

Les plus belles citations de Victor Hugo :

Les vieux amis s'aiment avec des plis.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
Après une vie d'amour, une éternité d'amour, c'est une augmentation.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Rien ne suffit à l'amour : on a le bonheur, on veut le paradis ; on a le paradis, on veut le ciel.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
L'amour, c'est la vie : c'est tout ce qu'on regrette et tout ce qu'on envie.
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, Hier, la nuit d'été, le 21 mai 1835.
Aimer, c'est la moitié de croire.
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, A mademoiselle Louise B. (1834)
Les destinées vulgaires n'ont pas d'horoscopes.
Victor Hugo ; Amy Robsart (1828)
Les paradoxes-vérités ont une certaine clarté charmante et bizarre qui illumine les esprits justes et qui égare les esprits faux.
Victor Hugo ; Philosophie prose (1835-1840)
Les justes sont la cible du mensonge effronté ; le bien, qui semble aveugle, a le mal pour ministre.
Victor Hugo ; Toute la lyre, Le couchant flamboyait, le 11 avril 1870.
Le vrai secours aux misérables, c'est l'abolition de la misère.
Victor Hugo ; Actes et paroles (1875)
À l'infini, il faut l'inépuisable.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La justice n'étant que le rapport secret de ce que l'homme fait à ce que Dieu ferait.
Victor Hugo ; L'Âme ! être, c'est aimer (posthume 1891)
Le propre de la vérité, c'est de n'être jamais excessive.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Cœurs profonds, esprits sages, prenez la vie comme Dieu l'a faite.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Honte aux passions qui rendent l'homme petit ! Honneur à celle qui le fait enfant !
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
L'amour est la volupté de deux esprits qui se comprennent, de deux cœurs qui s'échangent.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La volonté trouve, la liberté choisit ; trouver et choisir, c'est penser.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
La liberté commence où l'ignorance finit.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
Tout ce qui augmente la liberté augmente la responsabilité.
Victor Hugo ; Paris et Rome (1876)
La liberté d'aimer n'est pas moins sacrée que la liberté de penser.
Victor Hugo ; Correspondance (1853)
Ta voix plaît à mon oreille ; ton sourire est doux et fort !
Victor Hugo ; La Esmeralda, III, 3 (1836)
La symétrie, c'est l'ennui, et l'ennui est le fond même du deuil.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Oh ! qu'il est cruel d'aimer alors qu'on est séparé de l'être qu'on aime !
Victor Hugo ; Han d'Islande (1823)
La beauté c'est le front, l'amour c'est la couronne : Laisse-toi couronner !
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, Hier, la nuit d'été, le 21 mai 1833.
Savez-vous ce que c'est que l'amitié ? C'est être frère et sœur, deux âmes qui se touchent sans se confondre, les deux doigts de la main. Et l'amour ? C'est être deux et n'être qu'un.
Victor Hugo ; Han d'Islande (1823)
L'amitié ne remplit pas tout le cœur.
Victor Hugo ; Lucrèce Borgia (1833)
Une chute sans fin dans une nuit sans fond, voilà l'enfer.
Victor Hugo ; La légende des siècles, XX, La vision de Dante (1883)
Savoir, penser, rêver : tout est là.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
Assassiner un homme est un crime, assassiner un peuple est une question.
Victor Hugo ; Actes et paroles (1875)
L'avenir n'est à personne, l'avenir est à Dieu.
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, Napoléon II - Août 1832.
L'orgueil a cela de bon qu'il préserve de l'envie.
Victor Hugo ; Océan prose (1942)
La bêtise et la brutalité n'outragent pas ; l'insulte intelligente est la seule insulte.
Victor Hugo ; Faits et croyances - Océan, 1840.
Quand le mari et l'amant ne font qu'un, tout va bien.
Victor Hugo ; Le Rhin, Lettres XXI (1842)
Si l'on ne peut pardonner, cela ne vaut pas la peine de vaincre.
Victor Hugo ; Quatre-vingt-treize (1874)
L'aube éveille les esprits comme les oiseaux.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Ce qui n'est pas beau a tort d'être ; la beauté n'aime que la beauté.
Victor Hugo ; Notre-Dame de Paris (1831)
L'amour des esclaves est toujours doublé de la haine des maîtres.
Victor Hugo ; Le dernier jour d'un condamné (1829)
Quand on aime, on est superstitieux.
Victor Hugo ; Océan, Tas de pierres (1942)
La passion qui répond à la nôtre nous l'enfonce au cœur plus avant.
Victor Hugo ; Océan, Tas de pierres (1942)
L'appétit vient en mangeant, et l'amour en possédant.
Victor Hugo ; Océan, Tas de pierres (1942)
Un juge est plus et moins qu'un homme ; il est moins qu'un homme, car il n'a pas de coeur ; il est plus qu'un homme, car il a le glaive.
Victor Hugo ; Quatre-vingt-treize (1874)
Gagnons de l'argent ; c'est ignoble, mais c'est excellent.
Victor Hugo ; Napoléon le petit (1852)
Toutes les institutions mauvaises de ce monde finissent par le suicide.
Victor Hugo ; Napoléon le petit (1852)
Quand Dieu veut détruire une chose, il en charge la chose elle-même.
Victor Hugo ; Napoléon le petit (1852)
Qu'est-ce que c'est que cet homme ? C'est le chef, c'est le maître. Tout le monde lui obéit. Ah ! tout le monde le respecte alors ? Non, tout le monde le méprise.
Victor Hugo ; Napoléon le petit (1852)
Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La gloire, astre tardif, lune sereine et sombre qui se lève sur les tombeaux.
Victor Hugo ; Toute la lyre, Quand tu marches, le 29 décembre 1841.
Quand deux cœurs en s'aimant ont doucement vieilli, oh ! quel bonheur profond, intime, recueilli !
Victor Hugo ; Toute la lyre, Quand deux coeurs, le 22 septembre 1854.
Sans l'amour l'homme n'existe guère.
Victor Hugo ; Océan vers, Tu me vois bon charmant et doux (1942)
Il n'y a guère autre chose que cela dans le monde : S'aimer.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Quand on entend les voix qu'on aime, on n'a pas besoin de comprendre les mots qu'elles disent.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
Le premier pas n'est rien, c'est le dernier qui est difficile.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
La taquinerie est la méchanceté des bons.
Victor Hugo ; Choses vues (posthume, 1887)
Les méchants envient et haïssent ; c'est leur manière d'admirer.
Victor Hugo ; Post-Scriptum de ma vie.
Personne ne garde un secret comme un enfant.
Victor Hugo ; Les misérables (1862)
On naît la première fois le jour où l'on naît à la vie, la seconde fois le jour où l'on naît à l'amour.
Victor Hugo ; Lettre d'amour à Juliette Drouet, le 26 février 1874.
Nous sommes tous les deux voisins du ciel, Madame, puisque vous êtes belle, et puisque je suis vieux.
Victor Hugo ; À Madame Judith Gauthier.
Ce siècle est à la barre et je suis son témoin.
Victor Hugo ; L'Année terrible, Prologue - Août 1870.
Gloire à notre France éternelle ! Gloire à ceux qui sont morts pour elle !
Victor Hugo ; Les chants du crépuscule, Hymne, le 28 juillet 1831.
Être aimé. Hors de là rien n'existe, entends-tu ?
Victor Hugo ; Toute la lyre, Être aimé, le 14 mars 1874.
Qui donne aux pauvres prête à Dieu.
Victor Hugo ; Les voix intérieures, Dieu est toujours là (1837)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

Quelques œuvres de Victor Hugo :