William de Britaine (3)

Les meilleures citations de William de Britaine :

Un homme courageux et vaillant tient la fortune sous ses pieds.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La misère est toujours la compagne du besoin.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Je ne m'inquiète jamais de ce que je puis avoir, mais je me réjouis toujours de ce que j'ai.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La plus grandes des prudences est d'être modéré dans ses désirs.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
On doit toujours s'attendre à être frustré de ses espérances quand on a des désirs irraisonnables.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
J'ai toujours ce que je désire parce que je ne désire rien que je ne puisse avoir.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Le désir de ce qui nous manque nous prive de la jouissance de ce que nous possédons.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La prospérité est un jeu où il n'est rien de plus certain qu'une mauvaise chance.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui entre par la porte de la faveur ressort bien souvent par la porte de la disgrâce.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui a réussi dans la vie ne peut manquer d'envieux.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La malice est toujours ingénieuse pour détourner l'envie et la haine sur un homme d'honneur.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Les montagnes les plus élevées sont les plus exposées au tonnerre.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Le monde est une comédie où les meilleurs acteurs ne sont pas toujours les héros.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Un ambitieux n'est bien souvent qu'une rose dont la nuit fait son tombeau quand le matin lui servait de berceau.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Que votre principale ambition soit d'être sage, et que votre sagesse soit pleine de bonté.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Dieu a donné des ailes à la fourmi afin qu'elle puisse se détruire elle-même.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui veut voler trop près du soleil se brûle les ailes.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Les ambitieux sont si avides d'honneurs qu'ils préfèrent être grands que bons.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'ambition nous bouffit d'orgueil et de vanité : Qui n'est pas le premier est le dernier.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Quelque haute que soit l'ambition, elle cherchera toujours à s'élever davantage.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La joie des héritiers ne s'augmente qu'en proportion des biens qu'on leur a laissé.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Enrichir ses héritiers sans avoir su profiter de sa richesse est digne d'un sot.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Le contentement est l'élixir le plus agréable pour être heureux.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Tout homme peut devenir un ennemi, mais non pas un ami.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'honneur sans mérite est un fardeau, la compétence reconnue est un bonheur.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'abondance cause des inquiétudes, le besoin est une misère.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'argent n'est estimé qu'autant qu'il sert à être dépensé.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui s'enrichit aux dépends de son honneur perd plus qu'il ne gagne.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Un avare n'a de repos qu'autant que sa richesse augmente.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui se contente de peu est assez riche ; qui désire davantage est un pauvre homme.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui veut devenir riche doit mettre des bornes à ses désirs.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Ne chargez pas trop votre vaisseau de trésors, de peur qu'il ne s'enfonce.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Si vous possédez des biens, augmentez-les avec honneur, on ne saurait décliner sans honte.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Nul homme n'est plus heureux au monde que celui qui se contente de peu.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Être content, c'est être riche, et c'est un bien dont tout homme raisonnable peut se rendre maître.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Les présents de la fortune sont le plus souvent le partage du plus indigne des hommes.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Il est bon d'être économe de bonne heure, car il est trop tard de le devenir quand on a tout dépensé.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Les vieilles dettes ne sont payées que d'ingratitude.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui économise sur tout est un avare achevé.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Le gain dépend du hasard, un travail honnête est une rente assurée.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'argent dans la poche vaut mieux que l'espérance d'un gain futur.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
On n'a jamais de plus grands ennemis dans l'adversité que ceux qui se sont montrés nos amis dans la prospérité.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Une personne sans argent ressemble à un vaisseau ayant hissé la grande voile mais qui n'avance point faute de vent.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'amitié intéressée n'existe qu'autant que l'intérêt dure.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Il est peu d'amis de la personne, mais il en est beaucoup de la fortune.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
L'amitié est la source de nos joies, et dissipe les peines de la vie.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La véritable amitié est fondée sur l'égalité et sur l'uniformité des sentiments.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La véritable et sincère amitié est un diamant que ne peut altérer le temps.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Un ami nous sert de consolation dans la solitude, de secours dans nos affaires, et de protecteur face au danger ; il nous aide de ses conseils dans la difficulté, de confesseur dans nos scrupules, et de sanctuaire dans nos malheurs.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Ce qui est dans le cœur d'un homme sobre est sur la langue d'un homme ivre.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Le monde est uni par l'amour, et les hommes sont unis par l'amitié.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Un ami fidèle est un véritable trésor, son prix est inestimable.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
La bienveillance d'un ami adoucit nos peines dans la vie, ses soins diminuent les nôtres.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Qui respecte les autres sera respecté des autres.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)
Un véritable ami est un miroir, un autre moi-même.
William de Britaine ; La prudence humaine (1689)

La liste des auteurs populaires :