William Shakespeare (3)

Les meilleures citations de William Shakespeare :

Le sourd oreiller reçoit les confidences des consciences souillées.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Ce qu'on a fait est fait et ne peut se défaire !
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Chaque jour qui passe ajoute une plaie à ses blessures.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Ne vois pas dans mes soupçons des affronts contre toi, mais seulement des sûretés pour moi.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Homme, n'enfonce point ton chapeau sur tes yeux ; fais parler ta douleur !
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
La vérité m'est aussi chère que la vie.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Tous les menteurs sont des sots !
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
En ce monde, faire le mal est souvent regardé comme louable ; faire le bien passe pour folie.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Un traître est un homme qui jure et qui ment.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Tout homme qui jure et qui ment est un traître, et mérite d'être pendu.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Pourquoi faut-il que l'amour qui est si doux d'aspect, mis à l'épreuve, soit si tyrannique et si brutal ?
William Shakespeare ; Roméo et Juliette (1590)
Les amants courent toujours en avant de l'horloge.
William Shakespeare ; Le marchand de Venise (1595)
Le poltron combat quand il ne peut fuir.
William Shakespeare ; Henri VI (1591)
Profit du mal ! je dois à présent reconnaître que le mieux par le mal devient encore meilleur, et que l'amour brisé, quand il vient à renaître, acquiert plus de beauté, de force et de grandeur.
William Shakespeare ; Les sonnets, CXIX (1609)
Quand un gentilhomme est disposé à jurer, il ne convient pas qu'on lui coupe la parole.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Qui charme toutes les sociétés, la moitié du cœur de tous les hommes est à lui.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
La corruption peut prêter à une engeance gangrenée, capable d'empoisonner même le poison !
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
J'ai un cœur qui ne peut pas en croire aussi vite que mes oreilles.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Ou le mal certain est irrémédiable, s'il est connu à temps, il peut être réparé.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
La crainte d'une catastrophe est souvent plus douloureuse que sa révélation.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Il y a des hommes bien blâmables !
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
La luxure blasée, de ce désir assouvi, mais jamais satisfait, fuit à mesure qu'il s'emplit.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Une sale laideur, mise en face d'une pure beauté, ferait vomir le désir.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Des singes même, placés entre deux femelles, jacasseraient avec la jolie et repousseraient la vilaine.
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Bienheureux qui trouve dans la satisfaction de vœux modestes la recette du bien-être !
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
Ô ! hypocrite courtoisie ! avec quelle délicatesse elle caresse ceux qu'elle frappe !
William Shakespeare ; Cymbeline (1609)
La sagesse et la bonté semblent viles aux vils ; la corruption n'a de goût que pour elle-même.
William Shakespeare ; Le Roi Lear (1606)
L'âme du bonheur meurt dans la jouissance.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
En toute chose on est plus ardent à la poursuite qu'à la jouissance.
William Shakespeare ; Le marchand de Venise (1595)
La possession fait des maîtres ; la résistance des suppliants.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Le chagrin qui se cache sous une apparente gaieté est une joie que la destinée change en tristesse.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Qui veut avoir un gâteau avec du froment doit attendre la mouture.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Louez ou critiquez ; faites à votre guise.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Quand le courage empiète sur la raison, il ronge le glaive avec lequel il combat.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1623)
À certaines offres les filles, par modestie, disent un non qu'elles voudraient qu'on prît pour un oui.
William Shakespeare ; Les deux gentilhommes de Vérone (1590)
À des maux étranges on applique d'étranges remèdes.
William Shakespeare ; Beaucoup de bruit pour rien (1600)
Tout esclave a en ses mains le pouvoir de briser ses chaînes.
William Shakespeare ; Jules César (1599)
Le chagrin qui ne parle pas murmure au cœur gonflé l'injonction de se briser.
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Rendre triste une femme charmante est une offense amère.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Les mots ne paient pas les dettes.
William Shakespeare ; Troïlus et Cressida (1602)
Conquête trop aisée est bientôt méprisée.
William Shakespeare ; La tempête (1611)
Quand deux feux violents se rencontrent, ils consument l'objet qui alimente leur furie.
William Shakespeare ; La mégère apprivoisée (1594)
La femme repousse parfois ce qui la charme le plus.
William Shakespeare ; Les deux gentilhommes de Vérone (1590)
Ce qui fait mon souci, c'est la perte de mes vieux soucis.
William Shakespeare ; Richard II (1595)
Ce n'est pas un mince bonheur qu'une condition médiocre : le superflu grisonne plus vite, le simple nécessaire vit plus longtemps.
William Shakespeare ; Le marchand de Venise (1595)
Quand la douleur a épuisé toutes nos forces, elle ajoute un nouveau poids à notre corps.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
L'étendue de ma douleur doit égaler la grandeur de sa cause.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Le chagrin porte avec lui sa consolation.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Une femme est rusée à un point que l'homme ne peut imaginer.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Ce qui est passé est passé, et nul ne peut changer le passé.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Les mauvaises nouvelles sont fatales à celui qui les apporte.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Si c'est un crève-coeur de voir un bel homme avec une mauvaise femme, c'est un chagrin mortel de voir un laid malotru sans cornes.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Les dieux commencent par donner le bonheur aux hommes, pour excuser le courroux à venir.
William Shakespeare ; Antoine et Cléopâtre (1607)
Doute que les astres soient de flammes, doute que le soleil tourne, doute que la vérité soit vérité, mais ne doute jamais de mon amour.
William Shakespeare ; Hamlet, II, 7 (1603)
Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser à présent.
William Shakespeare ; Jules César - vers 1599.
L'humour - Une plaisanterie dite d'un air triste.
William Shakespeare ; Henri IV (1597)
Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
William Shakespeare ; Roméo et Juliette (1590)
Il y a peu de choix parmi les pommes pourries.
William Shakespeare ; The taming of the shrew (1594)
La virginité une fois à terre, l'homme n'en sautera que plus vite en l'air.
William Shakespeare ; Tout est bien qui finit bien (1603)
L'un s'élève par péché, l'autre tombe par vertu.
William Shakespeare ; Mesure pour mesure (1604)
Jeune sang n'obéit pas à vieux decret.
William Shakespeare ; Love's labours lost (1595)
Les brefs étés ont souvent des printemps précoces.
William Shakespeare ; Richard III (1592)
L'inquiétude présente est moindre que l'horreur imaginaire
William Shakespeare ; Macbeth (1605)
Il reçoit bien les conseils celui qui ne reçoit en les écoutant qu'un soulagement superflu. Mais celui-là reçoit une peine en même temps qu'un conseil, qui n'est quitte avec le chagrin qu'en empruntant à la pauvre patience.
William Shakespeare ; Othello (1604)
Les news de mon-poeme.fr
Vous aimez les citations d'auteurs célèbres ? Découvrez nos dernières citations sur le thème de l'ambition, dont cette citation de Victor Cherbuliez qui dit ceci : Il y a deux sortes d'ambitieux : les dévorants et les rongeurs, les premiers happent le morceau, les autres le grignotent à petits coups de dents.

La liste des auteurs populaires :