Les pensées et réflexions sur l'amant

Les pensées d'auteurs connus sur amant :

On n'est jamais ni le premier ni le dernier amant d'une femme.
Pensée de Paul Bourget ; La physiologie de l'amour moderne (1889)

Une coquette est une rose dont chaque amant cueille un pétale, il ne reste que les épines pour le mari.
Pensée de Alphonse Esquiros ; L'esprit des anglais (1856)

Une femme qui a un amant est un ange, une femme qui a deux amants est un monstre, une femme qui a trois amants est une femme.
Pensée de Victor Hugo ; Faits et croyances (1840)

Si mon amant me quittait, j'en prendrais un autre !
Pensée de Marie du Deffand ; Les lettres à Horace Walpole, le 1er avril 1769.

Un amant est heureux d'enrichir ce qu'il aime ; l'amant qu'on enrichit est plus heureux encore : le premier craint toujours d'être aimé pour son or, le second est toujours certain d'être aimé pour lui-même.
Pensée de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Un amant spécialisé dans l'amour de l'aimable est un amant suspect.
Pensée de Vladimir Jankélévitch ; Le traité des vertus (1968-1972)

Un amant qu'on n'aime plus est encore bon à quelque chose : il sert à cacher celui qu'on aime.
Pensée de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

Amants, faites-vous de plus en plus jouir.
Pensée de André Breton ; Introduction au discours sur le peu de réalité (1927)

Un amant est souvent plus jaloux que mille maris.
Pensée de Jonathan Swift ; Les instructions aux domestiques (1745)

Il est plus facile d'être amant que mari, par la raison qu'il est plus difficile d'avoir de l'esprit tous les jours que de dire de jolies choses de temps en temps.
Pensée de Honoré de Balzac ; La physiologie du mariage, Le catéchisme conjugal (1829)

Des deux amants ; à moi la dame, à vous le brigand.
Pensée de Victor Hugo ; Hernani, II, 1 (1830)

Chez les amants, la part du cœur ne peut pas être réduite à une illusion des sens.
Pensée de Maurice Chapelan ; Amours amour (1967)

Craignez, amants trop heureux, votre félicité même : Plus un bonheur est extrême, et plus il est dangereux.
Pensée de Jean-Baptiste Rousseau ; Les filets de Vulcains, Cantate XI (1729)

Un amant novice est fade et ridicule !
Pensée de Destouches ; Le philosophe marié, le 15 février 1727.

Il ne suffit pas qu'une femme ait des enfants pour qu'on soit sûr qu'elle n'a pas eu d'amants !
Pensée de Anatole France ; L'anneau d'améthyste (1899)

Un amant seul peut sympathiser avec l'ivresse de deux nouveaux époux.
Pensée de Jean-Paul Richter ; Les pensées et réflexions (1829)

Les amants, ces paresseux qui se contentent de la première volupté venue.
Pensée de Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Être l'amant de cœur, cela vous autorise à ne faire jamais que d'aimables surprises.
Pensée de Sacha Guitry ; Théâtre (1964)

C'est par haine des hommes et non par amour des femmes que l'amant est jaloux de sa maîtresse.
Pensée de Louis Scutenaire ; Lunes rousses (1987)

Deux amants silencieux sont semblables à deux harpes montées au même diapason, toujours prêtes, au moindre contact, à confondre leur voix en une céleste harmonie.
Pensée de Alphonse Karr ; Sur la plage (1862)

Les femmes aiment toujours les clichés rassurants de ceux qui savent ne pas les troubler par une personnalité autre que celle de l'amant coutumier ; c'est peut-être leur manière de lui être fidèle !
Pensée de Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

L'amant, variété transhumante de l'époux.
Pensée de Marcelle Auclair ; L'amour (1963)

Un amant généreux est un petit Bon Dieu... juif ou pas.
Pensée de Louis-Ferdinand Céline ; Cahiers Céline, Lettres à des amies (1976)

Un amant trop généreux ouvre la voie à une trop grande liberté.
Pensée de Marie-Claire Blais ; Le loup (1972)

Les amants inventent leur propre vocabulaire, mais il n'a de signification que pour eux.
Pensée de René Barjavel ; L'enchanteur (1984)

Un amant vraiment tendre, mais on peut vivre et mourir sans en rencontrer un seul. Il y a bien quelques individus de l'espèce qui présentent des vestiges, des traces. Mais des caractères bien marqués de la chose, ça se voit moins fréquemment qu'un chapeau melon.
Pensée de Claire Martin ; Avec ou sans amour (1958)

Les amants silencieux ne sont que de deuxième ordre.
Pensée de Claire Martin ; Avec ou sans amour (1958)

Une fois que j'aime, j'appartiens tout entière à mon amant.
Pensée de Giacomo Casanova ; L'histoire de ma vie (1789-1798)

Une femme aime moins son amant pour l'esprit qu'il a que pour l'esprit qu'on lui trouve.
Pensée de Alphonse Karr ; En fumant (1861)

Être tout à la fois, jaloux de l'une, amant de l'autre ! c'est employer son temps, je crois !
Pensée de Barthélemy Imbert ; Le jaloux sans amour, I, 2 (1781)