Sacha Guitry (3)

Les meilleures pensées de Sacha Guitry :

J'ai pris mon rhume en grippe.
Pensée de Sacha Guitry ; Toutes réflexions faites (1947)

Qu'est-ce qui est le plus triste, un bon souvenir ou un mauvais souvenir ? Il n'y a qu'une chose triste, c'est de ne pas oublier !
Pensée de Sacha Guitry ; Un type dans le genre Napoléon, le 2 juin 1917.

Si quelqu'un pouvait nous donner la certitude que notre amour est éternel... Peut-être cesserions-nous de nous aimer.
Pensée de Sacha Guitry ; Je t'aime (1920)

Une seule qualité suffira pour que nous nous éprenions d'une femme quelconque. Un seul défaut nous servira de prétexte pour nous désenchaîner d'une très jolie femme.
Pensée de Sacha Guitry ; Et Sacha vous est conté / Lana Guitry (1960)

Le bonheur, c'est d'aimer une femme et c'est d'être aimé d'elle.
Pensée de Sacha Guitry ; Deburau (1918)

Il faut laisser à Dieu le bénéfice du doute.
Pensée de Sacha Guitry ; Toutes réflexions faites (1947)

Paie les femmes tandis que tu es jeune, tu t'apercevras moins vite que tu vieillis.
Pensée de Sacha Guitry ; Nono, pièce en trois actes (1905)

Les vraies menteuses ne savent pas dire la vérité.
Pensée de Sacha Guitry ; N'écoutez pas, Mesdames (1942)

On n'est pas infaillible parce qu'on est sincère.
Pensée de Sacha Guitry ; Quadrille (1937)

N'est pas cocu qui veut.
Pensée de Sacha Guitry ; Elles et toi (1946)

Le bonheur à deux, ça dure le temps de compter jusqu'à trois.
Pensée de Sacha Guitry ; Mémoires d'un tricheur (1935)

Dieu, que tu étais jolie ce soir au téléphone !
Pensée de Sacha Guitry ; Elles et toi (1946)

Si une femme est adorée, elle est donc adorable.
Pensée de Sacha Guitry ; L'amour masqué (1923)

Tout nous trahit lorsque nous trahissons.
Pensée de Sacha Guitry ; Quadrille (1937)

Aimer, c'est faire constamment l'amour, à tout propos, jusqu'en paroles.
Pensée de Sacha Guitry ; Elles et toi (1946)

On n'est jamais trompé par celles qu'on voudrait.
Pensée de Sacha Guitry ; N'écoutez pas, Mesdames (1942)

Quand on a vingt ans de plus qu'une femme, c'est elle qui vous épouse.
Pensée de Sacha Guitry ; Quadrille (1937)

Le plaisir de mentir, c'est une des grandes voluptés de la vie.
Pensée de Sacha Guitry ; Mon père avait raison (1919)

S'aimer pour la vie, il faut en être convaincu ; mais il ne faut pas en être sûr.
Pensée de Sacha Guitry ; Et Sacha vous est conté / Lana Guitry (1960)

La vanité, c'est l'orgueil des autres.
Pensée de Sacha Guitry ; Jusqu'à nouvel ordre (1913)

Se séparer, ce n'est pas quitter quelqu'un, c'est se quitter tous les deux. Quand on se quitte, l'un ne s'en va pas plus que l'autre.
Pensée de Sacha Guitry ; Quadrille (1937)

Les paresseux essaient en vain de travailler, moi j'essaie en vain de ne rien faire.
Pensée de Sacha Guitry ; Le veilleur de nuit (1911)

Redouter l'ironie, c'est craindre la raison.
Pensée de Sacha Guitry ; In l'esprit de Guitry.

Il y a des femmes dont l'infidélité est le seul lien qui les attache encore à leur mari.
Pensée de Sacha Guitry ; Elles et toi (1946)

Si on veut garder sa femme pour soi, il ne faut pas la choisir trop jolie.
Pensée de Sacha Guitry ; Théâtre (1964)