Les pensées et réflexions sur la sottise

Les pensées d'auteurs connus sur sottise :

On trouve toujours des motifs de consolation dans les sottises des autres.
Pensée de Jean-Baptiste Say ; Cours complet économie politique pratique (1852)

La modestie est une fatuité ou une sottise, quand on n'a pas le mérite le plus éclatant.
Pensée de Charles-Joseph de Ligne ; Les lettres, maximes et pensées (1809)

Le propre de la sottise est un manque perpétuel de convenance et d'à-propos.
Pensée de Jean-François Marmontel ; Les leçons d'un père à ses enfants (1806)

La vanité est la mère nourricière de toutes nos sottises.
Pensée de Louis-Philippe de Ségur ; La vanité (1816)

La folie et la sottise sont plus contagieuses que la peste.
Pensée de Hypolite de Livry ; Les pensées et réflexions (1808)

Le silence ne prouve pas toujours pour l'esprit, mais il prouve toujours contre la sottise.
Pensée de Jean-Jacques de Lingrée ; Les réflexions, pensées et maximes (1814)

Quand la sottise est guidée par un mauvais cœur, elle a assez de tact pour saisir ce qui lui est bon.
Pensée de Sophie Cottin ; Malvina (1800)

L'ennui d'avoir toujours des sottises à réparer me dégoûte de plus en plus de tout commencement.
Pensée de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 15 avril 1859.

La sottise, la méchanceté, l'égoïsme sont des réalités comme l'existence de la lune et des étoiles.
Pensée de Henri-Frédéric Amiel ; Journal intime, le 12 mai 1866.

Je ne suis l'ennemi que de l'injustice, de l'hypocrisie, de l'absurdité, de la sottise et des platitudes.
Pensée de Alphonse Karr ; Les guêpes (1841)

Il ne faut jamais faire que les sottises qui vous plaisent.
Pensée de Prosper Mérimée ; Les lettres à une inconnue (1873)

C'est une sottise que de se donner beaucoup de peines pour des choses peu importantes.
Pensée de Samuel Johnson ; Le rôdeur (1770)

On est plus difficile en sottise qu'en talent ou en vertu.
Pensée de Denis Diderot ; Le neveu de Rameau (1762)

Mieux vaut être stérilisé par l'intelligence que fécondé par la sottise.
Pensée de Maurice Chapelan ; Lire et écrire (1960)

Quand on se brûle au feu que soi-même on attise, ce n'est point un accident, c'est une sottise.
Pensée de Mathurin Régnier ; Satire XIV, La folie est générale (1604)

Quand il s'agit d'écrire des sottises, il serait vraiment trop facile de faire un gros livre.
Pensée de Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Une sottise énoncée noblement donne du sérieux à la personne.
Pensée de Robert Sabatier ; Le livre de la déraison souriante (1991)

La sottise tient plus à l'esprit que l'on croit avoir qu'à celui dont on manque.
Pensée de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 204 (1861)

Tous les jours on voit un sot du nom d'esprit fatuité dotée, et de vertu sottise étiquetée.
Pensée de Jean-Baptiste Rousseau ; À Clément Marot, Épître III, Liv. I (1712)

Que de sottises du cœur viennent de sa fatigue !
Pensée de Anne Barratin ; De vous à moi (1892)

Le péché originel : C'est la sottise !
Pensée de Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)

La sottise est peut-être ce qu'il y a de plus constant dans l'humanité.
Pensée de Rémy de Gourmont ; Le joujou et trois autres essais (Posthume, 1926)

Les préjugés : des sottises héréditaires.
Pensée de Anne Barratin ; Les pensées in Œuvres posthumes (1920)

Jamais on ne montre mieux sa sottise, qu'en interrompant un propos pour y mêler le sien.
Pensée de Mocharrafoddin Saadi ; Le jardin des roses - XIIIe siècle.

L'amour fait faire les plus grandes sottises.
Pensée de Anatole France ; La révolte des anges (1914)

Toutes les sottises sur l'homme viennent d'esprits qui n'ont pas su regarder un homme, oubliant que l'unité est la cellule vivante du nombre.
Pensée de Maurice Chapelan ; Main courante (1957)

Quand on a la prétention d'être toujours indépendant, on est déjà soumis à une sottise.
Pensée de Adolphe de Chesnel ; La sagesse populaire (1856)

Autres dictionnaires des citations à consulter :