Les pensées et réflexions sur tromper

Les pensées d'auteurs connus sur tromper :

L'espoir trompé guérit rarement.
Pensée de Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Plus on espère, plus il est fâcheux d'être trompé dans son attente.
Pensée de Samuel Johnson ; Le paresseux (1760)

Dire à une femme que l'amour qu'on a pour elle est désintéressé, c'est commettre un gros mensonge. Mais ce mensonge n'engage à rien ; il réussit même d'autant mieux, que celle qui l'écoute y croit moins encore que celui qui le fait. En amour, on ment parce qu'il faut tromper pour réussir, et l'on n'est trompée que parce qu'on veut bien l'être.
Pensée de Adolphe Ricard ; L'amour, les femmes et le mariage (1857)

« Je me trompe » coûte plus à avouer que « je me suis trompé ».
Pensée de Charles Régismanset ; Les nouvelles contradictions (1939)

Avouer qu'on s'est trompé c'est déclarer qu'on est plus sage aujourd'hui qu'on ne l'était hier.
Pensée de Jean-Benjamin de Laborde ; Les pensées et maximes (1791)

L'impression d'être trompé par les grandes personnes contribue beaucoup à l'isolement de l'enfant.
Pensée de Sigmund Freud ; Introduction à la psychanalyse, XX (1917)

Il faut savoir être trompé quand on aime ; je lui demanderai pardon, elle me reprendra !
Pensée de Henri de Régnier ; La double maîtresse (1900)

Mieux vaut être trompé au prix qu'à la marchandise.
Pensée de Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

À force de se tromper l'homme devient habile.
Pensée de la Turquie ; Les proverbes et sentences turques (1820)

Dans quelque état que vous soyez, attendez-vous d'être trompé de cent manières différentes. La subtilité a fait les plus grands progrès, et dans ce siècle, où tout est porté à l'excès, elle n'a point de bornes. Quelque habile que l'on soit, il est difficile d'éviter toutes les surprises, et si on les évite, il est difficile encore qu'on ne donne dans quelque extrême.
Pensée de David Augustin de Brueys ; Les amusements de la raison (1721)

Il y a plus de femmes trompées que d'hommes abusés.
Pensée de La Rochefoucauld-Doudeauville ; Le livre des pensées, 164 (1861)

Tromper, toute la femme est là.
Pensée de Georges Courteline ; Bourbouroche (1893)

Les mots nous trompent comme des filles.
Pensée de Romain Rolland ; Quinze ans de combat (1935)

Les gens sincères sont aimés, mais trompés.
Pensée de Baltasar Gracian ; L'homme de cour (1646)

Tout homme est sujet à se tromper, mais persister dans son erreur, c'est signe d'ignorance.
Pensée de Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)

Rarement ceux que nous aimons nous trompent ; d'ordinaire, c'est nous qui nous trompons en eux.
Pensée de Marie d'Agoult ; Les esquisses morales (1849)

Beaucoup trompent celles qu'ils aiment pour ne pas être orgueilleux.
Pensée de Jean Giraudoux ; Ondine (1939)

Vous êtes faite pour tromper votre mari, et votre mari est fait pour être cocu.
Pensée de Sacha Guitry ; Les pages choisies (1932)

Si on vous trompe, laissez-vous tromper ; on vous en aimera davantage les jours suivants !
Pensée de Émile Zola ; La confession de Claude (1865)

Les sophismes les plus subtils ne trompent que les sophistes.
Pensée de René Descartes ; Les règles pour la direction de l'esprit (1629)

Tromper les simples, c'est tromper deux fois.
Pensée de Charles Péguy ; Les œuvres en prose (1909-1914)

Qui ne trompe jamais est toujours confiant.
Pensée de Baltasar Gracian ; L'honnête homme (1646)

Une femme abandonnée par son amant fera coucher n'importe qui avec la fiancée de celui-ci, pour qu'il soit trompé avant même son mariage.
Pensée de André Malraux ; Le triangle noir (1970)

Me tromper, est-ce une probabilité impossible ou une impossibilité probable ?
Pensée de Natalie Clifford Barney ; Éparpillements (1910)

Bien crédule est celui qui ne ment jamais, bien confiant celui qui jamais ne trompe.
Pensée de Baltasar Gracian ; Oraculo manual (1647)

Les femmes jalouses sont les plus trompées.
Pensée de Claire Martin ; Avec ou sans amour (1958)

Celui qui est sincère, est puissant ; celui qui veut tromper, est faible.
Pensée de Laurent-Pierre de Jussieu ; Simon de Nantua (1829)

Tromper un malheureux est un double attentat.
Pensée de Jean-François de La Harpe ; Virginie, II, 1, le 11 juillet 1786.

L'hypocrite agit comme le loup, qui montre une patte de brebis pour mieux tromper l'agneau.
Pensée de Pierre-Marie Quitard ; Le dictionnaire étymologique (1842)

On peut ne plus s'aimer autant qu'aux premiers jours, mais aimer un autre homme, c'est là que tromper commence.
Pensée de André Gide ; L'école des femmes (1929)

Rien ne trompe mieux qu'un regard ou un sourire.
Pensée de Alain ; Les éléments de philosophie (1916)

L'homme que j'aime doit être noble et courageux, mais l'homme que je trompe aussi.
Pensée de Jean Anouilh ; L'invitation au château (1947)

Oui, je t'ai trompé... c'est pour ça que je t'aime.
Pensée de Marcel Achard ; Jean de la Lune, I, 6 (1929)

Dans la stupidité, je n'en connais point d'égale à celle d'un homme qui, également coupable, soit comme époux, soit comme amant, trompe son épouse et la femme d'autrui.
Pensée de Ménandre ; Les fragments - IVe s. av. J.-C.

Voulez-vous n'être pas trompé ? interrogez l'homme vrai ; laissez parler l'homme franc ; regardez la femme sincère.
Pensée de François Guizot ; Le dictionnaire universel des synonymes (1809)

Les incrédules ne sont pas toujours ceux que l'on trompe le plus difficilement.
Pensée de Simon de Bignicourt ; Les pensées et réflexions philosophiques (1755)

Jamais la nature ne nous trompe, c'est toujours nous qui nous trompons.
Pensée de Jean-Jacques Rousseau ; Émile, ou De l'éducation (1762)

Autres dictionnaires des citations à consulter :