Khalil Gibran (3)

Les citations de Khalil Gibran :

Ton sang et mon sang ne sont autres que la sève qui nourrit l'arbre des cieux.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le manger et le boire (1923)

Qui mérite de boire à l'océan de la vie mérite de remplir sa coupe à votre petit ruisseau.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le don (1923)

Il est bon de donner lorsqu'on vous le demande ; mais il est mieux de donner quand on ne vous le demande point.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le don (1923)

Ceux qui donnent dans la douleur, cette douleur est leur baptême.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le don (1923)

Ceux qui donnent avec joie, cette joie est leur récompense.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le don (1923)

C'est lorsque vous donnez de vous-même que vous donnez véritablement.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le don (1923)

La vie ne marche pas à reculons, ni ne s'attarde avec hier.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les enfants (1923)

Vos enfants ne sont pas vos enfants : ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à la Vie.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Les enfants (1923)

Emplissez chacun la coupe de l'autre, mais ne buvez pas à la même coupe.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le mariage (1923)

Dans le mariage aimez-vous l'un l'autre, mais ne faites pas de l'amour une chaîne.
Khalil Gibran ; Le Prophète, Le mariage (1923)

L'amour est une stupidité qui vient avec l'aube de la jeunesse et s'en repart avec son crépuscule.
Khalil Gibran ; À la porte du temple (1923)

L'amour c'est mon père, et l'amour c'est ma mère.
Khalil Gibran ; À la porte du temple (1923)

Plus profondément le chagrin creusera votre être, plus vous pourrez contenir de joie.
Khalil Gibran ; Le Prophète (1923)

Dans la douceur de votre amitié qu'il y ait des rires et le partage des plaisirs.
Khalil Gibran ; Le Prophète (1923)

La tristesse n'est rien d'autre qu'un mur qui s'élève entre deux jardins.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

Nos larmes les plus sacrées ne recherchent jamais nos yeux.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

L'amour est le voile entre aimé et amant.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

Nous ne vivons que pour découvrir la beauté : tout le reste n'est qu'attente.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

Si tu révèles ton secret au vent, tu ne dois pas lui reprocher de le révéler à l'arbre.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

Tu es aveugle ; je suis sourd-muet ; que ta main touche la mienne et que la communication soit.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

L'amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une opportunité.
Khalil Gibran ; Le sable et l'écume (1926)

Qu'il n'y ait aucun but dans l'amitié sinon l'approfondissement de l'esprit.
Khalil Gibran ; Le Prophète (1923)

Votre ami est la réponse à vos désirs.
Khalil Gibran ; Le Prophète (1923)

Si l'amour vous couronne, il vous crucifie aussi.
Khalil Gibran ; Larmes et sourires (1914)