Les dictons humoristiques

Les dictons et proverbes drôles :

Qui pisse contre le vent, se rince les dents.

C'est trop tard de frapper sur sa cuisse quand le pet est lâché. (Proverbe breton)

Un bourgeois pète quand son ventre est vide, et un Breton rote quand le sien est plein.

La diarrhée ne rate pas le cul. (Proverbe peul du Mali)

Il y a plus de gens à se noyer dans les verres qu'à se noyer dans la rivière.

Mieux vaut être un mille-pattes qu'un cul-de-jatte.

Mieux vaut tirer les rois que de se faire tirer par le roi.

Mieux vaut une année sans tuile qu'une année sans toit.

Mieux vaut avoir vue sur la mer, que d'avoir vu sa belle-mère.

Mieux vaut passer son examen que repasser son eczéma.

Qui a pété a le cul chaud. (Proverbe de la Côte d'Ivoire)

Le jour où les cons voleront, les poules auront des dents.

Qui meurt cette année en est quitte pour l'an prochain. (William Shakespeare)

Mieux vaut avoir les pieds plats que les pieds dans le plat.

Mieux vaut avoir les yeux verts qu'un oeil de verre.

Mieux vaut avoir l'air conditionné que l'air stupide.

Qui met la charrue avant les boeufs fait rire le tracteur.

Mieux vaut une poule mouillée qu'une poule frigide.

Mieux vaut ta main sur mes deux seins que la main du médecin.

Mieux vaut un cheval sans selle qu'une selle sans cheval. (Proverbe tzigane)

Après la météo, mets tes bas.

Météo fraîche, mets tes bas chauds !

Quel que soit le trône, on est toujours assis sur son cul. (François Rabelais)

Qui n'aime son boulot, reste au dodo.

Qui bien dort puces ne sent.

Si un urologue vous propose un verre, n'acceptez surtout pas. (Jackie Vernon)

Si tu as envie de travailler, assieds-toi et ça te passera.

Le mariage, c'est pas la mer à boire, c'est la belle-mère à avaler.

Si à la poule tu serres le point, elle te serrera le cul.

Qui mange un oignon, rote comme un démon.

Mieux vaut tard que jamais mais parfois mieux vaut jamais que tard.

Quand la femme s'exprime, l'homme déprime.

Au mois de mai bourgeons, remplissent le menton.

Si haut qu'on monte, on finit toujours pas des cendres.

Les garçons sont comme les melons, il faut en tenir cent pour en avoir un bon.

À petite chatte, petite queue.

Caleçon qui gratte, morpion qui squattent.

Café bouillu, café foutu.

À femme têtue, tu y laisses la peau du cul.

À la saint Léger, faut se purger.

Le zigzag est le chemin le plus court pour aller d'un bar à un autre.

Belle gelée d'octobre, rend le vigneron beaucoup plus sobre.

Quand mars se déguise en été, avril prend ses habits fourrés.

La musique est l'œil de l'oreille.

Dans ce monde, il n'y a rien d'assuré que la mort et les impôts.

Une femme, c'est comme une voiture ou un vélo, ça ne se prête pas !

Que vous portiez chapeau ou bonnet, mine de cocu vous garderez.

Les saouls déssoûleront mais les fous ne défolleront pas.

Celui qui ne mange que des pommes cuites ne chiera jamais d'os.

En bretagne on a pas de montagne, mais on a une bonne descente.

On boira du lait quand les vaches mangeront du raisin.

Qui boit pour oublier payer d'avance doit.

Toute chemise qui ne dépasse pas le trou du cul, c'est de la toile perdue.

Si les ânes volaient, tu serais chef d'escadrille.

L'imbécile va chercher de l'eau avec un égouttoir à salade.

Qui fait trop de grasse matinée fait du lard.

Il est gras comme les fesses d'un pauvre homme.

Il ne faut pas lier un navire à une seule ancre, ni une vie à un seul espoir.

Les rubriques sur les dictons français :