L'ambitieux, de Lazare Carnot (1820)

L'ambitieux.

Recueil : Opuscules poétiques (1820)

Tel est l'ambitieux ; le souci le dévore ;
Il sèche, il dépérit, il ne voit rien qu'en noir.
Qu'importe ses biens ? Il aspire au pouvoir ;
Et lorsqu'il est au faîte, il veut monter encore.

Le sommeil fuit ses yeux ; il devance l'aurore,
Pour gagner l'antichambre ou ramper au boudoir :
Rien n'est sacré pour lui, ni serments, ni devoir,
Et il encense humblement l'idole qu'il abhorre.

Débilité par l'âge, au bord de son tombeau,
Il conserve la soif de quelque rang nouveau.
Enfin l'heure a sonné, la mort saisit sa proie.

Sa dépouille mortelle obtient de vains honneurs ;
Sous un deuil apparent chacun cache sa joie :
La discorde est bientôt parmi ses successeurs.


Lazare Carnot.