Le bon sens, de Lazare Carnot (1820)

Le bon sens.

Recueil : Opuscules poétiques (1820)

La meilleure morale est celle du bon sens ;
Pour obtenir l'estime il est le plus sûr guide :
Moins saillant que l'esprit, il est bien plus solide,
Et ne s'égare point en sophismes brillants.

S'appuyant sur les faits il avance à pas lents ;
Toute subtilité se brise à son égide :
De tout système faux il démontre le vide,
Par lui tout est soumis à l'épreuve du temps.

Ce qui doit le choquer ne peut être durable ;
L'exagération le trouve inexorable,
Il réduit chaque chose à sa juste valeur.

Des folles passions il blâme le délire :
L'orgueil philosophique éprouve sa rigueur,
Et la vérité seule a sur lui de l'empire.


Lazare Carnot.