Le doute de l'amour, de Pierquin de Gembloux

Le doute.

Recueil : Nouvelles poésies (1829)

Être d'un seul mortel la première pensée,
Être le seul désir de son âme embrasée,
De ses pensers nombreux être l'unique objet,
Former son univers et son bonheur secret ;

Être de ses beaux jours l'unique jouissance,
Être dans ses chagrins son unique espérance,
Son plaisir le plus vif et l'âme de sa vie,
Son plus doux avenir et son unique envie ;

Posséder sur ses sens un pouvoir absolu,
Être tout son amour et sa seule vertu,
Et douter un moment de tant de jouissance,
Douter de son bonheur, douter de sa constance
C'est donner la douleur pour prix de son amour,
C'est détruire sa vie et son cœur en un jour.


Claude-Charles Pierquin de Gembloux