Guillaume Amfrye de Chaulieu

Quelques mots sur l'auteur :

Guillaume Amfrye de Chaulieu

Poète libertin français, Guillaume Amfrye de Chaulieu, dit l'abbé de Chaulieu, est né au château de Fontenay-en-Vexin dans le département de l'Eure en 1639, il est décédé le 27 juin 1720 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 17 citations de l'abbé de Chaulieu :

Le respect est de glace et l'amour est de flamme, ils ne sauraient tous deux compatir dans une âme.
Abbé de Chaulieu ; À madame D. L. - vers 1702.

Qui sait se taire n'est pas le plus sot.
Abbé de Chaulieu ; Dialogue entre deux perroquets (1658)

Qui sait et rire et chanter est en droit de plaisanter.
Abbé de Chaulieu ; Dialogue entre deux perroquets (1658)

La jalousie est la fille de l'amour.
Abbé de Chaulieu ; Sur la jalousie (1654)

Tout ce qui reluit n'est pas or.
Abbé de Chaulieu ; À la maison de Sylvie (1717)

Pour prendre un cœur, beauté toujours ne suffit pas.
Abbé de Chaulieu ; Pour Madame de Valois (1654)

La patience rend plus léger les maux que l'on ne peut guérir.
Abbé de Chaulieu ; Épître au Chevalier de Bouillon (1712)

Je te perds pour jamais, ami tendre et fidèle, toi dont le coeur toujours conforme à mes désirs goûtait avec le mien la douceur mutuelle de partager nos maux ainsi que nos plaisirs.
Abbé de Chaulieu ; La mort du marquis de la Fare, le 28 mai 1712.

L'amour, quand il est extrême, rend tout égal entre nous.
Abbé de Chaulieu ; À la marquise de Lassay (1702)

Bonne ou mauvaise santé fait notre philosophie.
Abbé de Chaulieu ; Sur la première attaque de goutte (1695)

Pour mon arrière saison, je ne vois et n'envisage, que le malheur d'être sage.
Abbé de Chaulieu ; Sur la goutte (1695)

Qui veut aller trop loin souvent recule.
Abbé de Chaulieu ; À la maison de Sylvie (1717)

Un homme sage doit faire d'amour et de plaisir une douce moisson.
Abbé de Chaulieu ; Épître au Chevalier de Bouillon (1712)

La faiblesse de l'âge ne peut rien sur la tendresse des sentiments de mon cœur.
Abbé de Chaulieu ; Ode (1715)

Heureux qui, se livrant à la philosophie, a trouvé dans son sein un asile assuré.
Abbé de Chaulieu ; Épître au Chevalier de Bouillon (1712)

Heureux libertin, qui ne fait jamais rien que ce qu'il désire, et désire tout ce qu'il fait !
Abbé de Chaulieu ; Épître au Chevalier de Bouillon (1712)

Chacun de nous a ses charmes.
Abbé de Chaulieu ; Voyage de l'amour et de l'amitié (1712)

La liste des auteurs populaires :