Adolphe Monod

Quelques mots sur l'auteur :

Adolphe Monod

Pasteur, professeur et théologien protestant français né le 21 janvier 1802 à Copenhague au Danemark, Adolphe Monod est décédé le 6 avril 1856 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 18 citations de Adolphe Monod :

Le cœur est le siège du sentiment, de la conscience et de l'amour.
Adolphe Monod ; La femme, Donne-moi ton cœur (1948)

Les grandes âmes s'élèvent au-dessus du vulgaire par une conscience plus délicate.
Adolphe Monod ; Les grandes âmes (1842)

La libéralité ne se proportionne pas toujours à la fortune.
Adolphe Monod ; Le geôlier de Philippes (1840)

Les hommes les plus gaies ne sont pas les plus réfléchis.
Adolphe Monod ; Le geôlier de Philippes (1840)

Plus superficielle que l'homme dans tout le reste, la femme est plus profonde dans l'amour.
Adolphe Monod ; La vie de la femme (1852)

Pour s'aimer du plus profond amour, il faut se donner sans réserve.
Adolphe Monod ; La femme, Donne-moi ton cœur (1948)

Du vouloir au faire la distance est grande.
Adolphe Monod ; La femme, Saint Paul (1951)

Le secours qu'une mère doit avant tout à son petit enfant, c'est l'éducation, cet enfantement de l'esprit, qui suit de droit celui du corps, et que nul ne saurait lui disputer.
Adolphe Monod ; La vie de la femme (1852)

Un cœur ne se trouve qu'en se donnant : être aimé, c'est sa joie ; aimer, c'est sa vie.
Adolphe Monod ; La femme, Donne-moi ton cœur (1948)

S'il n'y a de paix que dans l'ordre, il n'y a de vie que dans la liberté.
Adolphe Monod ; La femme, Le plan de Dieu (1948)

Le désespoir de réussir fait les hommes faibles et timides dont la société est remplie.
Adolphe Monod ; La femme, Le plan de Dieu (1948)

La confiance en soi est une foi imperturbable au succès qui fait les hommes puissants.
Adolphe Monod ; La femme, Le plan de Dieu (1948)

La confiance est la condition de la force.
Adolphe Monod ; La femme, Le plan de Dieu (1948)

Le travail d'un écrivain ne se mesure pas au nombre de pages qu'il a écrites.
Adolphe Monod ; La femme, Saint Paul (1951)

Tombe plus bas qui tombe de plus haut.
Adolphe Monod ; La femme, Premier discours (1948)

La femme est une compagne que Dieu a donnée à l'homme pour charmer son existence.
Adolphe Monod ; La femme, Premier discours (1948)

Il y a dans le cœur de la femme une puissance d'aimer que l'homme ne saurait atteindre.
Adolphe Monod ; La femme, Second discours (1948)

Le cœur de la femme est le plus riche trésor de la terre.
Adolphe Monod ; La femme, Premier discours (1948)

La liste des auteurs populaires :