Alfred Jarry

Quelques mots sur l'auteur :

Alfred Jarry

Poète, romancier et dramaturge français né le 8 septembre 1873 à Laval dans le département de la Mayenne, Alfred Jarry est décédé le 1er novembre 1907 à Paris. Il meurt à l'âge de 34 ans d'une méningite tuberculeuse, Alfred Jarry repose au cimetière parisien de Bagneux.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 17 citations de Alfred Jarry :

Le second baiser, mieux savouré, est comme la relecture d'un livre aimé.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Faire l'amour assidûment ôte le temps d'éprouver l'amour.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

La fin de la nuit et toute la matinée, les amants n'eurent point d'heure de repos ni de repas : ils sommeillaient ou veillaient, ils n'auraient pu le dire ; ils grignotaient des gâteaux et des mets froids ; et boire — dans une même coupe — n'était qu'une des mille variantes de leur baiser.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Les baisers sont comme une escale dans un pays différent où l'on découvre toujours une chose meilleure.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

L'homme et la femme croient se choisir... comme si la terre avait la prétention de faire exprès de tourner !
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Arrivés à un certain âge, on n'est plus des gens pressés.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Il n'y a rien de moins viril qu'un alcoolique.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Je ne crois qu'à ce qui est croyable.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Ce qu'un homme a fait, un autre le peut faire.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Ce qu'on fait un jour, on peut, à plus forte raison, le faire tous les jours.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

L'amour est un acte sans importance, puisqu'on peut le faire indéfiniment.
Alfred Jarry ; Le Surmâle (1901, publié en 1902)

Si longue que soit la vie, elle n'est qu'un long retard de la mort.
Alfred Jarry ; L'autre Alceste (1896)

La flanelle, c'est comme les cors aux pieds, ça ne se porte plus.
Alfred Jarry ; Les Jours et les Nuits (1897)

Il ne faut jamais plaisanter sur les choses que l'on ne connaît pas.
Alfred Jarry ; L'amour en visites (1897, publié en 1898)

Mieux vaut peu que rien.
Alfred Jarry ; Les minutes de sable mémorial (1894)

La simplicité n'a pas besoin d'être simple, mais du complexe resserré et synthétisé.
Alfred Jarry ; Les minutes de sable mémorial (1894)

Suggérer au lieu de dire, faire dans la route des phrases un carrefour de tous les mots.
Alfred Jarry ; Les minutes de sable mémorial (1894)