Charles-Simon Favard

Quelques mots sur l'auteur :

Charles-Simon Favard

Poète et auteur dramatique français né le 13 novembre 1710 à Paris, Charles-Simon Favard est décédé le 12 mai 1792 dans sa ville natale.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 44 citations de Charles-Simon Favard :

Du temps qui fuit sachons jouir, bonheur d'aimer passe richesse ; jusqu'à notre dernier soupir, rendons caresse pour caresse.
Charles-Simon Favart ; Une caresse (1737)

L'indifférence est le sommeil de l'âme.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Une jolie femme est une enchanteresse, dont le regard serein sait fixer le plaisir, et son sourire, qui caresse, nous présente un bonheur qu'il est doux de saisir.
Charles-Simon Favart ; L'amitié à l'épreuve (1770)

Vieux amis, nouvelles maîtresses, c'est la devise d'un galant homme.
Charles-Simon Favart ; Lettre à Lespinne de Morembert (1745)

Pour dompter le cœur le moins tendre, l'amour n'a besoin que d'un instant.
Charles-Simon Favart ; Phébus (Posthume, 1808)

L'amour devient suspect, s'il n'a sa liberté.
Charles-Simon Favard ; Les trois sultanes (1761)

Il est des préjugés qu'on ne doit point trahir.
Charles-Simon Favard ; Les trois sultanes (1761)

Qui ne craint rien n'est point dans l'esclavage.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Mon bonheur n'est jamais dans ce qui m'environne ; il est en moi, rien ne m'étonne.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

On aime encore quand on veut se venger.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

L'amour n'a que des fers honteux, lorsque le sentiment n'épure point ses feux.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Parlez toujours : Lorsque la gaieté nous inspire, un rien fournit matière à cent jolis discours.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Les Français sont charmants, et surtout les Françaises.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

L'on n'a jamais plus d'esprit que quand on ne sait ce qu'on dit.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Le vin, c'est la source de l'allégresse, c'est l'âme du plaisir.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Tout citoyen est roi, sous un roi citoyen.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

L'amitié dort, la haine veille.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Pour être aimé des femmes, vous devez enchanter leurs âmes.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Vous aimer, vous chérir, est mon plaisir unique.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Il n'est point de fête pour l'âme indifférente.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Les plaisirs sont plus vifs pour les amants heureux, leur félicité les augmente.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

L'amour se suffit à lui-même.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Craindre la louange, c'est la mériter.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

Qui peut dissimuler n'aime que faiblement.
Charles-Simon Favart ; Les trois sultanes (1761)

L'estime sait unir les esprits opposés.
Charles-Simon Favart ; L'Anglais à Bordeaux, 5 (1763)