Claude-Adrien Helvétius (2)

Les citations de Claude-Adrien Helvétius :

Les petites fautes dans un grand ouvrage sont les miettes qu'on jette à l'envie.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Un homme d'esprit passe souvent pour un fou devant celui qui l'écoute ; car celui qui écoute n'a que l'alternative de se croire sot, ou l'homme d'esprit fou : il est bien plus court de prendre le dernier parti.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Il faut être plus lent à condamner l'opinion d'un grand homme que celle d'un peuple entier.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

La physique et la morale sont comme deux colonnes isolées éloignées l'une de l'autre, mais qu'un jour un même chapiteau rejoindra.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On ne cesse point de croire une absurdité parce que de bons esprits la démontrent telle ; mais on la croit parce qu'un petit nombre de sots et de fripons la disent vraie.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Quiconque est perpétuellement en garde contre lui-même se rend toujours malheureux de peur de l'être quelquefois.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Les personnes dévotes sont naturellement crédules et soupçonneuses ; elles doivent donc admettre légèrement tout ce qu'on dit des personnes d'une opinion ou d'une secte différente de la leur.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

C'est le lot des esprits rares d'allier la justesse avec l'imagination.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On pourrait calculer la bonté d'un homme par son bonheur. J'entends par bonheur, non celui qu'on attribue à la fortune, mais celui qui naît d'une bonne santé, de la satisfaction ou du moins de la modération de ses désirs.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Lorsqu'il tombe une étincelle de l'amour dans un cœur, elle l'anime ; mais si l'amour en approche son flambeau, il le consume.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Un sage jouit des plaisirs, et s'en passe, comme on fait des fruits en hiver.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On tirerait des conséquences utiles de savoir que la mémoire est la même chose que le jugement et l'imagination. On pourrait déterminer quelles réflexions ou jugements ferait un homme en conséquence des faits qu'il a dans la mémoire, et quelle sorte de réflexions arrivera en conséquence d'une érudition vaste et profonde.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On est souvent trop sage pour être un grand homme. Il faut un peu de fanatisme pour la gloire, et dans les lettres et dans les gens d'état.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Il y a des chiens bons à une chasse, d’autres à d'autres chasses : pourquoi ne prendrait-on pas des amis dont on se servirait, des uns pour rire, d'autres pour raisonner, enfin d'autres pour pleurer avec nous ?
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Dans un gouvernement, il arrive tous les jours des malheurs auxquels on ne peut remédier, faute de remonter à une source très éloignée, que souvent l'ignorance des ministres a fait tarir, tandis qu'on en ouvre d'autres dont le cours inconnu va empoisonner le bonheur public.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Quand une science ne produit pas un bien très près de sa source, on la regarde comme inutile : c'est un ruisseau qui semble se perdre dans la terre, et qu'on ne voit point produire une autre source.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On ne prendra jamais le mot homme pour cheval ; mais on prendra réfléchir pour penser : tout mot collectif occasionne des disputes, il n’y en a point aux mots d'images.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Les hommes laids, en général, ont plus d'esprit, parce qu'ils ont eu moins d'occasions de plaisirs, et plus de temps pour étudier.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

La religion a fait de grands maux, et peu de petits biens.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Il serait aisé de faire un livre pour prouver qu'une société de gens qui se conduiraient selon l'Évangile ne pourrait subsister.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

On sacrifie souvent les plus grands plaisirs de la vie à l'orgueil de les sacrifier.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Il n'y a qu'un imprudent qui risque d'avoir de l'esprit devant les gens qu'il ne connaît pas.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Rarement les ministres qui ont de l'esprit choisissent des hommes supérieurs pour les mettre en place : ils les croient trop indociles, et pas assez admirateurs.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Ceux qui sont accoutumés à disputer dans les lieux publics doivent plutôt savoir l'art de rendre des idées, que la manière de trouver des vérités.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)

Faire sa fortune n'est pas synonyme de faire son bonheur, l'un peut cependant s'accroître avec l'autre.
Claude-Adrien Helvétius ; Proverbes, maximes et pensées (1765)