Madame de Maintenon, née Françoise d'Aubigné

Quelques mots sur l'auteur :

Madame de Maintenon

Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon, née le 27 novembre 1635 à la prison de Niort, elle est décédée le 15 avril 1719 à la Maison royale de Saint-Louis de Saint-Cyr-l'École. Fondatrice de la Maison Royale de Saint-Louis, pensionnat pour jeunes filles, créé en 1684 sous le règne de Louis XIV.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 32 citations de Madame de Maintenon :

La vanité repousse la bienveillance, la modestie l'attire.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les préceptes de morale disséminés sont comme les bons grains : quelque part qu'ils tombent, il y en a toujours quelques-uns qui germent.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

On croit que la félicité suprême siège sur les gradins les plus élevés ; hélas ! c'est une erreur.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

L'esprit sans l'instruction et le jugement, ne donne, comme la brillante rosée, que de l'eau claire.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Il y a dans la droiture autant d'habileté que de vertu.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les larmes sont, pour ceux qui en répandent aisément, comme une monnaie dont ils paient comptant le tribut que nous devons tous à la douleur et à la pitié.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Qui oserait pénétrer dans la carrière de la vie, s'il faillit y entrer par la fin ?
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les parvenus sont dans la dignité comme les carpes dans l'eau claire ; les uns y dégorgent, les autres y regrettent leur boue.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

La délicatesse dans le choix des mots caractérise les personnes de bon ton et de bonne compagnie.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Accoutumez l'homme à raisonner juste en tout ; le vice comme le crime est un faux calcul.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Il en est de beaucoup d'entreprises comme de battre le briquet : on n'y réussit que par des efforts réitérés, et souvent à l'instant où l'on désespérait du succès.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Il faut avoir vogué soi-même sur une mer agitée pour savoir consulter la boussole et manier le gouvernail.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

L'espérance nous crie sans cesse : en avant ! en avant ! et nous attire ainsi jusqu'au tombeau.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

C'est être bien avancé dans la science de la vie que de savoir souffrir.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

La présomption ne tient lieu d'aucun talent, ni l'orgueil ou la vanité d'aucune vertu.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Ceux qui croient que l'amitié n'est point une passion ne la connaissent pas.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les plaisirs et les peines, les biens et les maux sont tellement amalgamés, qu'on ne peut éviter les uns sans se priver des autres.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

Les plaisirs et les peines, les biens et les maux sont tellement amalgamés, qu'on ne peut éviter les uns sans se priver des autres.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

L'air de la cour gâte la vertu la plus pure, et adoucit la plus sévère.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

La bienveillance plaît à tous, même aux rois ; comme nous, ils ont besoin d'être heureux.
Françoise d'Aubigné ; Maximes et pensées (1719)

L'amour-propre nous rend infiniment plus sensibles aux disgrâces qu'aux faveurs de la fortune.
Françoise d'Aubigné ; Maximes et pensées (1719)

Le vrai moyen d'adoucir ses peines est de soulager celles d'autrui.
Françoise d'Aubigné ; Mémoires et lettres de Madame de Maintenon (1719)

On calcule toujours mal quand on compte avec la crainte et l'espérance.
Françoise d'Aubigné ; Maximes et pensées (1719)

On ne triomphe de la calomnie qu'en la dédaignant.
Françoise d'Aubigné ; Maximes et pensées (1719)

Il y a dans le cœur humain deux mesures : l'une pour le plaisir, l'autre pour la douleur, qui se vident et se remplissent alternativement.
Françoise d'Aubigné ; Maximes et pensées (1719)

La liste des auteurs populaires :