Gabriel Meurier (3)

Les citations de Gabriel Meurier :

Une freluche (bagatelle) ne peut nuire.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

L'homme qui moult (beaucoup) boit, tard paye ce qu'il doibt (doit).
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Où femmes il y a, silence n'y a.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À femme sotte, nul s'y frotte.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Jeune homme en sa croissance a un loup en la panse.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Il n'y a pas si long jour qui ne vienne à la nuit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Tel arbre, tel fruit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

De Dieu vient le bien, et des aveilles (abeilles) le miel.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Malheureux est le pays auquel le diable est en haut prix.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Dieu n'oublie pas les siens.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le diable est le père du mensonge.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Après vent pluie vient.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Quand il pleut et le soleil luit, le pasteur se réjouit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Courroux de frère, courroux de diables d'enfer.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui sème des épines n'aille déchaux.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Plus fait celui qui veut que celui qui peut.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

La bonne volonté supplée à la faculté.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Les paroles sont femelles, et les faits mâles.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le monde est rond, qui ne sait nager va au fond.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

C'est grande peine d'être vieux, mais ne l'est pas qui veut.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Mieux vaut belle manche que belle panse.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui se marie par amour a de bonnes nuits et de mauvais jours.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Vilain enrichi ne connaît ni parent ni ami.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Les injures sont la défense des pauvres d'esprit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)