Gabriel Meurier

Quelques mots sur l'auteur :

Gabriel Meurier

Pédagogue, philosophe et maître de langues né en 1520 ou 1530 à Avesnes dans le département du Pas-de-Calais, Gabriel Meurier serait décédé à Anvers en Belgique vers 1593. On ne sait pas au juste l'époque à laquelle Meurier cessa de vivre, on le perd de vue à la fln du XVIe siècle. Il est probable qu'il mourut entre 1593 et 1600 à Anvers, sa patrie d'adoption.

Les 77 citations de Gabriel Meurier :

Beauté ne vaut rien sans bonté.
Gabriel Meurier ; Trésor des Sentences (1568)

Quand l'orgueil chemine devant, honte et dommage suivent de près.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui vante sait aussi blâmer.
Gabriel Meurier ; Trésor des Sentences (1568)

Assez gagne qui malheur perd.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À table comme en amour, changement donne saveur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Quand d'autrui parler tu voudras, auparavant regarde-toi.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Qui plaisir fait, plaisir attend.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Petit à petit se perd l'appétit.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Par l'apparence extérieure, se manifeste l'intérieur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Promesse inutile, enfreindre est utile.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Le parler doux et bénin, est rarement sans venin.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Malice engendre son propre supplice.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Homme rusé, tard abusé.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Homme chiche n'est jamais riche.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Bien malin qui sait de quoi sera fait demain.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Gager et prêter argent, font d'amitié éloignement.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Il est plus facile de menacer que de tuer.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Tel menace qui n'a guère audace.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À grande et grave maladie, bonne médecine y remédie.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À l'emprunter cousin germain, au rendre fils de putain.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Sage est le juge qui écoute et tard juge.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Bon temps et bonne vie, père et mère oublie.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

La femme courageuse vaut deux hommes courageux.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

Vent au visage rend l'homme sage.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)

À père amasseur, fils gaspilleur.
Gabriel Meurier ; Trésor des sentences (1568)