Gaston Bachelard (2)

Les citations célèbres de Gaston Bachelard :

Comprendre la vie, c'est plus que la vivre, c'est la propulser.
Gaston Bachelard ; L'intuition de l'instant (1932)

Amour de la paix ; respect de la vie.
Gaston Bachelard ; L'homme devant la science (1953)

Un vrai sur fond d'erreur, telle est la forme de la pensée scientifique.
Gaston Bachelard ; Le rationalisme appliqué (1949)

Une intuition ne se prouve pas, elle s'expérimente.
Gaston Bachelard ; L'intuition de l'instant (1932)

Avouer qu'on s'est trompé, c'est rendre le plus éclatant hommage à la perspicacité de son esprit.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Pour le savant, la connaissance sort de l'ignorance comme la lumière sort des ténèbres.
Gaston Bachelard ; La philosophie du non (1940)

Le rêve est plus fort que l'expérience.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Entendre est plus dramatique que voir.
Gaston Bachelard ; L'air et les songes (1943)

Quand un poète parle sympathiquement d'un autre poète, ce qu'il en dit est deux fois vrai.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)

La page blanche ! ce grand désert à traverser, jamais traversé.
Gaston Bachelard ; La flamme d'une chandelle (1961)

Se moquer de soi-même, c'est avancer.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Être poète, c'est multiplier la dialectique temporelle, c'est refuser la continuité facile de la sensation.
Gaston Bachelard ; La dialectique de la durée (1936)

Quand il s'agit d'écrire des sottises, il serait vraiment trop facile de faire un gros livre.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

La poésie a un bonheur qui lui est propre, quelque drame qu'elle soit amenée à illustrer.
Gaston Bachelard ; La poétique de l'espace (1957)

Le feu couve dans une âme plus sûrement que sous la cendre.
Gaston Bachelard ; La psychanalyse du feu (1938)

Sans un regard de femme, que vaut la peine des hommes ?
Gaston Bachelard ; Le droit de rêver (1942-1962)

La science est l'esthétique de l'intelligence.
Gaston Bachelard ; La formation de l'esprit scientifique (1938)

L'amour est le contact de deux poésies, la fusion de deux rêveries.
Gaston Bachelard ; La poétique de la rêverie (1960)

La mort accumule le désespoir, mais c'est peut-être le désespoir qui fait désirer la mort.
Gaston Bachelard ; La terre et les rêveries de la volonté (1948)

Aimer l'univers infini, c'est donner un sens objectif à l'infinité de l'amour pour une mère.
Gaston Bachelard ; L'eau et les rêves (1942)

Reconnaître n'est pas connaître ; on reconnaît facilement ce qu'on ne connaît pas.
Gaston Bachelard ; Le nouvel esprit scientifique (1934)

Qui est enseigné doit enseigner.
Gaston Bachelard ; La formation de l'esprit scientifique (1938)

L'âme rêvante sait que cette vie est un long sommeil, une mort alanguie, lente.
Gaston Bachelard ; La terre et les rêveries du repos (1946)

L'homme est animé du besoin de paraître grand, d'élever le front.
Gaston Bachelard ; L'air et les songes (1943)

La liste des auteurs populaires :