Joseph Méry

Notre citation favorite :

La citation favorite

Joseph Méry a dit :
La vie n'est qu'un long regret de la veille.

Les 32 citations de Joseph Méry :

Il y a dans l'amour plus de buissons épineux que dans une forêt.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Rien n'attendrit comme le calme heureux qui règne dans la famille.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Qui a gagné, à la sueur de son front, une fortune honorable est exposé à la médisance.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Il faut se lancer dans les folies pour trouver la raison.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Parfois il y a temps de monde qu'il n'y a personne.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

En fait de mariage, il faut laisser le libre arbitre à qui le veut.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Dieu a inventé les lendemains pour nous guérir de la veille.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

On regrette cent fois de s'être lié, on ne regrette jamais d'avoir rompu.
Joseph Méry ; Les nuits de Londres (1840)

Tous ceux qui sont trop forts abusent, et abuseront toujours de leur force.
Joseph Méry ; Salons et souterrains de Paris (1852)

Il n'y a que les criminels d'une intelligence vulgaire qui évitent le filet de la justice.
Joseph Méry ; Salons et souterrains de Paris (1852)

La solitude ne donne au cœur que des passions.
Joseph Méry ; La Floride, VIII (1844)

L'intelligence a des secrets d'alchimie morale qui mettent les années en élixir.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

Une minute d'inspiration bien employée vaut un quart de siècle.
Joseph Méry ; La Floride (1844)

Avec des minutes on a du cuivre, avec des heures de l'argent, avec des années de l'or.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

La fortune est là, devant nous, en friche ; il faut savoir la cultiver.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

La fortune est, de cent choses que l'on fait, la plus facile à faire.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

La fortune est une maîtresse avec laquelle j'ai joué longtemps sans jamais l'épouser.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

La vie est un duel que nous soutenons contre le destin jusqu'à la mort.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

La vie n'est qu'un long regret de la veille.
Joseph Méry ; La Floride, VII (1844)

Chacun cherche un abri lorsque la foudre tonne.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, V, VII, 5 (1850)

L'indigence est souvent mauvaise conseillère.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, V, VII, 3 (1850)

Quand on est joueur, il faut jouer.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, IV, VI, 4 (1850)

Le jeu nous prend beaucoup d'argent, et nous en rend fort peu.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, IV, VI, 4 (1850)

La richesse ! au regard des plus nobles esprits, est cette dignité qui tient l'or en mépris.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, IV, VI, 3 (1850)

Le bonheur cache toujours sa porte ; un caprice le donne, un caprice l'emporte.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, III, V, 5 (1850)

L'infortune est souvent par le bonheur suivie.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, III, V, 2 (1850)

La misère fut toujours méchante conseillère.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, III, IV, 3 (1850)

La mort est la douleur d'un moment ; la pauvreté n'a pas de fin à son tourment.
Joseph Méry ; Le chariot d'enfant, I, I, 3 (1850)

L'amitié d'une femme vaut encore mieux que son amour.
Joseph Méry ; Maître Wolfram, XI (1854)

Mon cœur charmé n'est rempli que de toi.
Joseph Méry ; Maître Wolfram, X (1854)

Un mari, c'est un meuble ! pas autre chose !
Joseph Méry ; Maître Wolfram, VIII (1854)