François-Jules Suisse, dit Jules Simon

Quelques mots sur l'auteur :

Jules Simon

Philosophe, académicien et homme d'État français né le 27 décembre 18142 à Lorient dans le Morbihan en Bretagne, François-Jules Suisse, dit Jules Simon, est décédé le 8 juin 1896 à Paris.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 27 citations de Jules Simon :

On ne peut dire si un ami nous est plus nécessaire dans la bonne ou dans la mauvaise fortune ; dans la mauvaise, pour nous consoler, dans la bonne pour nous avertir. C'est un témoin à la fois bienveillant et austère ; c'est notre conscience personnifiée et rendue visible, dont les conseils doivent être donnés avec fermeté et reçus avec douceur.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Aucune passion comme l'amour n'est plus prompte à se rendre souveraine maîtresse de nos âmes quand nous la laissons une fois se développer sans entraves. La passion amoureuse est comme ces feux qui ont longtemps couvé, et qui sont inextinguibles, lorsqu'ils éclatent en plein air, et que le vent les ravive et les agite de toutes parts.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour doit être sans nuage entre deux cœurs qui battent à l'unisson l'un de l'autre.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour trouve mille portes pour s'insinuer dans les âmes.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour exalte tout ce qu'il y a dans nos âmes de noble et de délicat, et il peut subsister longtemps après l'objet ou les qualités qui l'ont fait naître, comme un parfum qui n'abandonne plus le vase où la liqueur a séjourné.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour, qui commence le plus souvent par les yeux, se nourrit des grâces de l'esprit et des qualités du cœur.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amitié est une chaleur générale et universelle, tempérée au demeurant, et égale, une chaleur constante, toute douceur et polissure, qui n'a rien d'aspre et de poignant.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour a souvent pour effet de fausser notre jugement en tout ce qui touche à la personne aimée ; c'est le premier dommage qu'il nous cause, car rien n'est plus désastreux pour une âme que de se tromper sur les caractères du beau et de l'honnête, et d'admirer sous ces noms, le laid et l'injuste.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour conjugal diffère de l'amour par le calme des sens, par la confiance, la sécurité et un sentiment de gratitude mutuelle. L'habitude détruit les enchantements et la poésie du premier jour, mais elle crée à la place un lien plus grave et plus profond qui s'accroît chaque jour de tout le bonheur qu'on a goûté et de tout le malheur qu'on a supporté ensemble.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

On ne juge pas un ami, on le supporte tel qu'il est.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

La véritable amitié ne comporte pas seulement l'estime, mais le respect ; il faut que l'on sente, jusque dans les épanchements de l'intimité, la présence et la dignité de la vertu.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Hélas ! on s'habitue même à la prison ; on devient un hôte naturel de ces tristes demeures.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Entre l'amour et la raison, il y a la même différence qu'entre la poésie et la science !
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amitié ne cherche pas l'égalité, mais elle la produit.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'école du patriotisme, c'est l'esprit de famille.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

La véritable école de l'humanité, c'est le patriotisme.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Il faut songer à être un homme, avant d'aspirer à être un héros.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

On apprend à aimer les hommes auprès du berceau de son enfant.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'habitude détruit les enchantements et la poésie des premiers jours.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

On se sacrifie pour un ami, pour un frère, pour un père ; on renonce pour eux à ce qu'il y a de plus fort dans l'amour-propre.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Dieu qui connaît et notre cœur et nos forces, nous a faits en toutes choses pour aller du petit au grand, pour apprendre, en aimant nos enfants, à aimer nos concitoyens, et pour concourir à l'ordre admirable de l'univers, en accomplissant humblement notre petite tâche.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Il faut commencer par être honnête homme pour avoir le droit d'aspirer à être un grand homme.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour de l'humanité comprend tous les sentiments qui nous attachent à nos semblables par leur seule qualité d'hommes. Je rencontre un indigent qui souffre de la faim ; je m'empresse de le secourir. Que m'importent son nom, son pays ? Je ne le reverrai jamais, mais il est homme.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

L'amour conjugal est la base sur laquelle reposent tous les sentiments qui font le charme et le lien de la famille. N'en médisons pas, ne le dédaignons pas. Il n'y a, sans l'amour conjugal, ni bonheur ni dignité du foyer domestique.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

Il faut obéir aux lois de la conscience, quelque préjudiciables qu'elles soient à nos intérêts ou à ceux des personnes qui nous sont chères ; c'est le principe même de l'inaltérable et inattaquable souveraineté du droit.
Jules Simon ; Le devoir (1854)

La liste des auteurs populaires :