Decimus Iunius Iuvenalis, dit Juvénal

Quelques mots sur l'auteur :

Juvénal

Célèbre poète satirique latin né vers 55 à Aquinum près de Naples, Juvénal serait mort exilé en Égypte vers 128. Poète connu pour ses satires, où Juvénal attaque les gens qui se sont éloignés de la vertu, il combat le vice avec tant de véhémence que son comportement lui aurait valu l'exil en Égypte, où il serait mort de vieillesse.

Pour de plus amples informations, lisez sa biographie sur Wikipédia.

Les 84 citations de Juvénal :

Regardez comme un grand crime de préférer l'existence à l'honneur.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Qu'il est triste de n'avoir d'autre appui que le mérite de ses ancêtres !
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

La mort n'épargne pas même les tombeaux.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Un animal occupe presque toujours la première place dans le cœur d'une femme qui n'aime ni son amant ni son mari. Et la vie de ce dernier ne tiendrait à rien, si le sacrifice qu'elle en ferait volontiers, pouvait sauver celle de son chien, de son chat ou de son oiseau.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Il n'y a pas une bonne femme, et s'il en fut jamais une, je ne sais par quel destin une méchante chose se trouva bonne.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Les femmes ne sont courageuses qu'à se déshonorer.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

La femme est le plus grand des maux.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Que la femme que vous épouserez n'ait point un langage affecté. Il faut qu'un mari puisse faire impunément devant elle un solécisme.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

La vengeance est la volupté d'une âme petite et basse.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Si tu te disposes à quelque vilaine action, ne méprise pas les tendres années de ton fils.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Le plus triste des hommes est l'avare qui passe tout son temps à surveiller son trésor.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

L'argent qu'on gagne sent toujours bon, d'où qu'il vienne.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

La passion des richesses croît à mesure que le trésor grossit : moins on possède, moins on désire.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Le vice, pour mieux nous tromper, se pare souvent des couleurs de la vertu.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

L'enfance ne saurait être trop respectée.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Quiconque projette le crime est déjà coupable.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Rien de plus audacieux qu'une femme prise sur le fait, le flagrant délit excite encore sa fureur et son audace.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Il n'y a personne pour qui la vengeance ait plus d'attrait que pour une femme.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Le plaisir de se venger a toujours été celui d'un esprit faible et malsain.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

L'étude de la sagesse, en rectifiant nos idées, nous affranchit insensiblement de nos erreurs, et nous rend supérieurs à nos passions.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

La philosophie nous apprend à triompher du sort.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Les larmes que l'argent perdu fait couler sont bien sincères.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Un homme ne doit pas être plus faible que malheureux.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Le premier châtiment d'un coupable, c'est qu'il ne saurait s'absoudre à son propre tribunal.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.

Le crime est odieux, même au criminel.
Juvénal ; Satires - env. 120 ap. J.-C.