Karl Kraus

Notre citation favorite :

La citation favorite

Karl Kraus a dit :
Une femme qui aime les hommes n'aime qu'un homme.

Les 32 citations de Karl Kraus :

L'usage exige qu'un sadique reconnaisse le meurtre mais non pas le plaisir.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Qui enfonce les portes ouvertes n'a pas à redouter qu'on lui casse les vitres.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Le monde est une prison où il vaut mieux occuper une cellule individuelle.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La langue sera la baguette qui trouve les sources de pensée.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La capacité de douter, après s'être promptement décidé, est la plus haute et la plus virile.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Mon inconscient connaît mieux la conscience du psychologue que sa conscience ne connaît mon inconscient.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

En admirateur de la femme, je souscris à tous les arguments de sa misogynie.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La psychanalyse est elle-même la maladie qu'elle prétend guérir.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La pensée est un enfant de l'amour.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Rien ne change jamais, sauf qu'il n'est plus permis de le dire.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La fortune et la puissance, tout cela ne vaut pas l'amour.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La vie à Vienne est belle : toute la journée, une flute joue de moi.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La science est analyse spectrale ; l' art est synthèse de la lumière.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Plus on regarde un mot de près, plus il regarde loin en arrière.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Les morsures de la conscience sont les motions sadiques du christianisme.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Les mauvaises herbes ne périssent jamais.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

L'un écrit parce qu'il voit ; l'autre parce qu'il entend.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Avant qu'on laisse passer la vie sur soi, on devrait se faire anesthésier.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Les pensées sont libres, mais on a quand meme des ennuis.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Le journaliste est stimulé par l'échéance : il écrit plus mal quand il a le temps.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Qui ne creuse pas de fosse à autrui y tombe soi-même.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La langue est la mère, non la fille, de la pensée.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

On doit chaque fois écrire comme si l'on écrivait pour la première et la dernière fois.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Un aphorisme est soit une demi-vérité soit une vérité et demie.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Plus on serre un mot de près, et plus il le prend de haut.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Que celui qui a quelque chose à dire s'avance et se taise.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Une femme qui aime les hommes n'aime qu'un homme.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Le surhomme est un idéal prématuré qui suppose l'homme.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La vérité est un serviteur maladroit qui, en nettoyant, casse les assiettes.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

La solitude serait un endroit idéal si on pouvait choisir les gens qu'on évite.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Ce qui importe en amour, c'est de ne pas paraître plus bête qu'on ne le devient.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)

Vice et vertu sont parents comme diamant et charbon.
Karl Kraus ; Aphorismes, Dires et contre-dires (1909)